4 célébrités deviennent “apprentis vignerons” à Bordeaux le temps d’un millésime - Routes des vins

4 célébrités deviennent “apprentis vignerons” à Bordeaux le temps d’un millésime

Le Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) s’est lancé dans une opération séduction d’un nouveau genre qui accompagne avec brio tout le dynamisme de la région.

Les préjugés ont la vie dure. Pour certains, le dynamisme du vignoble français ne se jouerait que dans le Jura, la Savoie ou bien encore l’Auvergne. S’il est plus qu’heureux que certains de nos vignobles restés trop longtemps dans l’ombre soient enfin reconnus à leur juste valeur (c’est le cas des 3 exemples cités), il n’empêche que ces derniers n’ont pas le monopole de la vitalité. Car n’en déplaise aux esprits chagrins, le vignoble de Bordeaux n’est plus vraiment le même aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Il s’en passe des choses, avec toute une génération qui fait bien et bon, et qui a surtout appris des erreurs du passé. En tout cas, la nouvelle opération de communication du CIVB s’avère pleine de fraîcheur et accompagne ce mouvement. A l’origine, il y a un « club des 4 ». 4 trentenaires qui comptent dans leurs secteurs respectifs et qui ont été choisis pour les valeurs qu’ils portent. Ce sont la « top cheffe » Alexia Duchêne, l’auteur-compositeur-interprète Adrien Gallo, la designer Amélie Pichard à l’origine de la démarche OVNI (objet valorisé, naturel ou innovant) et l’entrepreneur Guillaume Gibault fondateur du Slip français. Chacun d’eux a formé, le temps d’un millésime, un duo avec un vigneron ou une vigneronne. L’idée était simple : créer une belle rencontre entre des néophytes du vin et des professionnels afin de susciter une vraie créativité.

C’est ainsi que tous se sont rencontrés en mars 2020. Alexia est allée à Barsac chez Marie-Pierre Lacoste-Duchesne avec qui elle a créé la cuvée Taropa du nom du cheval de trait utilisé sur le domaine. Une cuvée 100% sémillon élevée à 95% en jarre de grès. Une première pour la vigneronne qui a été impressionnée du résultat notamment de l’équilibre entre sucrosité et fraîcheur. Adrien, lui, est allé dans les Côtes de Bordeaux chez Bastien Pestourie avec lequel il a fait naître une cuvée 100% merlot sans soufre. C’est du côté de Fronsac qu’Amélie a rencontré Benoît Souliès. Ensemble, ils ont donné naissance à un vin fidèle à leurs convictions écologiques (Amélie travaille notamment des cuirs végétaux), un assemblage merlot et cabernet franc bio et sans soufre. Enfin, pour Guillaume, son voyage en AOC Bordeaux a permis l’éclosion d’une cuvée de blanc sec célébrant le sauvignon (80% blanc, 20% gris).

Un accompagnement à toutes les étapes de la production

Dès le démarrage du projet, chacun des « apprentis vignerons » a défini avec son mentor respectif le type de vins qu’il souhaitait produire. Après avoir co-réalisé les vendanges, tous se sont retrouvés à Paris en début d’année 2021 pour suivre une formation visant à leur présenter l’importance et la spécificité des assemblages. Puis, toute une réflexion créative a été menée par chaque binôme pour imaginer le nom de leur cuvée ainsi que son étiquette qui allait illustrer les 500 à 600 bouteilles produites. C’est ainsi que le « Vin Rousse » d’Amélie et Benoît affiche une photo de l’une des poules rousses picorant des grains de raisin pendant la vendange, d’où le nom du vin. Guillaume et Eugénie ont illustré leur « Moulin de la Souloire » de manière très graphique grâce au travail de Lucia Sellier, une artiste qui créé des univers à partir de chutes de tissu. Un vrai clin d’œil à l’approche responsable du Slip français (matières recyclées, locales ou biocentrées). Enfin, Adrien et Bastien ont laissé au duo Faye et Gina le soin d’imaginer un saule très graphique pour leur cuvée sobrement baptisée « Les saules ». Outre ces 4 cuvées, une 5ème a été imaginée par la communauté de followers du CIVB et des Petits Frenchies (plusieurs centaines de milliers tout de même !) Un jeu concours a permis de choisir deux d’entre eux qui ont pu devenir également des « apprentis vignerons ». Tous ces vins seront présentés en octobre prochain dans 5 lieux parisiens ainsi que dans le bar à vin bordelais du CIVB. Une aventure qui se termine et qui, souhaitons-le, connaîtra peut-être une nouvelle édition prochainement.

Cet article 4 célébrités deviennent “apprentis vignerons” à Bordeaux le temps d’un millésime est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire