Accords mets et vins | Desserts de fête emblématiques du monde - Routes des vins

Accords mets et vins | Desserts de fête emblématiques du monde

Accords-mets-vins-desserts-noel-europe

En matière de cuisine de fête, c’est souvent la dinde et ses garnitures qui occupent le devant de la scène lors du repas de Noël. Mais le dessert, qui attend patiemment en coulisses jusqu’à la fin de la représentation principale, peut aussi être un véritable écueil ! Juste au moment où vous pensez que vous n’avez plus de place pour plus de délices, une cuillerée de douceur a le pouvoir de chatouiller votre imagination. Voici une sélection de gourmandises festives du monde entier avec quelques suggestions d’accords mets et vins, une façon parfaitement indulgente de terminer un beau repas et une année riche en événements…

Le stollen et un vin blanc allemand ou alsacien

Les visions d’un village enneigé à flanc de montagne peuvent être un stéréotype, mais il y a quelque chose de vraiment attrayant dans la culture allemande à Noël. Les pays du nord sont les spécialistes de ces mets réconfortants en hiver, comme cette pâtisserie traditionnelle, un pain riche et savoureux plein de fruits secs et de noix. Massepain recouvert d’une épaisse couche de sucre glace sur le dessus, le stollen peut être assez dense et riche. Que vous le dégustiez à l’heure du thé ou que vous le conserviez pour le dessert, il vous faudra absolument l’accompagner d’un vin pour compléter sa douceur riche.

Nous ne cesserons de vous le répéter, en général, spécialités régionales et cépages autochtones se répondent parfaitement. Partez donc sur les cuvées de riesling de Markus Molitor qui allient précision et aromatique impressionnante, c’est la magie des vendanges tardives. Avec leur pointe d’épices douces, ces cuvées créeront un accord sublime.

Dans un style un peu plus riche, un gewurztraminer Vendanges Tardives issu cette fois d’Alsace serait également un choix idéal, surtout dans des millésimes matures aux notes miellées. Des producteurs comme Marcel Deiss et Ostertag élaborent des cuvées onctueuses et aromatiques qui invitent à ces instants de magie.

Vous souhaitez en savoir plus sur les vins doux, les liquoreux et autres vendanges tardives ? C’est ici !

Le panettone et les bulles

Autre type de pain de fête, le panettone italien est plus léger et plus noble que le stollen allemand et se décline en plusieurs variétés. Un panettone classique contient des touches savoureuses d’écorces d’oranges confites et de raisins secs, avec des variations comprenant des pépites de chocolat, de la pistache, des noisettes et de l’amaretto ! Cette gâterie sucrée élégante (et souvent magnifiquement emballée) invite à un accord tout aussi délicat.

Un vin mousseux avec un soupçon de douceur serait un excellent choix, c’est l’accord italien le plus classique. Des cépages de muscat sont également cultivés en Corse, alors pourquoi ne pas accompagner votre panettone par une cuvée aromatique et rafraîchissante d’un producteur comme Giudicelli ou Antoine Arena ? Bien sûr, si c’est le pétillant qui vous tente, le champagne sera toujours le bienvenu, surtout s’il s’agit d’un nectar bien gourmand, aux arômes briochés !

La bûche de Noël et les vins fortifiés

Si brûler la bûche était à l’origine une tradition nordique – une manière chaleureuse de marquer les douze jours de Noël – ce sont les Français qui ont les premiers fait de ce symbole festif un dessert délicieux. Appelée « bûche de Noël » en France et « Kerststronk » en Belgique, il s’agit traditionnellement d’une génoise au chocolat, recouverte d’une couche de crème, roulée en forme de bûche et décorée de feuillage comestible et d’une pincée de sucre glace neigeux.

Les accords peuvent être difficiles à réaliser quand il s’agit de chocolat, car c’est une saveur soutenue. Votre meilleur pari serait de faire correspondre son profil puissant avec un vin fortifié. Que diriez-vous d’un maury de longue garde du domaine Mas Amiel ou d’un rivesaltes comme celui du domaine Casenobe. Une idée plus originale et tout aussi réussie serait de tenter avec un vin jaune du Jura, car il complétera la saveur pleine et chocolatée du gâteau. Evidemment, les bûches sont elles aussi déclinées de nombreuses façons (fruits…), n’hésitez pas à lire notre article dédié pour plus d’idées : « Bûche de Noël : quels accords mets et vins ? ».

Pudding de Noël et porto

Si vous avez déjà préparé un pudding de Noël selon la méthode traditionnelle, vous saurez qu’il s’agit déjà d’un dessert particulièrement arrosé. Il doit être cuisiné assez longtemps à l’avance puisque ce gâteau de Noël se nourrit fréquemment de doses de cognac, dans les semaines qui précèdent le grand jour. Finalement, un peu comme un vin, ce dessert traditionnel se fait attendre et « vieilli » avant d’être dégusté. Une fois venu le jour J, le dessert est cuit à la vapeur jusqu’à ce qu’il soit très chaud, puis vient le spectacle merveilleux de… l’allumer !

Alors que vous assistez à ce moment étrange et magique à la fois, il est temps de déboucher quelque chose de corsé pour en accompagner les saveurs riches. Vous constaterez vite que le fruité profond du pudding est magnifié par la somptueuse complexité d’un porto. Le porto Old Tawny du domaine Quevedo dans la vallée du Douro au Portugal est par exemple un bon choix, vieilli à la perfection, avec une profondeur immense et une note aromatique chaleureuse. Le tokaji hongrois est de mise si vous préférez un vin blanc ! Et si vous souhaitez un nectar plus acide pour compenser la richesse du pudding, un chenin de Loire sera une option adaptée.

 

Toute l’équipe iDealwine vous souhaite de très belles fêtes de Noël et d’excellents dîners et accords mets et vins !

Voir la sélection de vins de Noël d’iDealwine

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire