Alain de Vogüé, ancien président de Veuve Clicquot, est décédé

Ancien président de la Maison Veuve Clicquot jusqu’en 1987, descendant direct d’Edouard Werlé, Alain de Vogüé nous a quittés à l’âge de 97 ans le 23 janvier. Pendant les Trente Glorieuses et jusqu’à l’entrée de la Maison dans le groupe Louis Vuitton devenu ensuite LVMH, il avait remarquablement accompagné le développement de la marque.

Alain de Vogüé a été le dernier président membre de la famille Werlé, successeur au XIXe siècle de la Veuve Clicquot. Son père Bertrand de Vogüé qui l’avait précédé à la présidence de la marque jaune était le frère de Robert-Jean de Vogüé, lui-même président de Moët & Chandon. Ces deux natifs du Berry avaient en effet épousé des héritières du champagne. Le parcours d’Alain de Vogüé est la preuve qu’être littéraire de formation n’empêche pas de devenir un grand capitaine d’industrie. Avant d’étudier le droit, il avait en effet reçu une formation d’historien.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa gestion du champagne Veuve Clicquot fut dynamique. Même s’il n’était pas encore président (il entre en 1952 et il ne le deviendra que dans les années 1970), c’est bien à lui que l’on doit l’entrée en bourse de la maison dans les années 1960, contre l’avis, il faut le dire, des autres membres de la famille. Elle permit pourtant à l’entreprise de suivre la croissance de la demande du champagne pendant les Trente glorieuses, alors que les ventes de la Maison avaient peu progressé pendant la première moitié du XXe siècle. Suivant la même stratégie que Moët & Chandon à l’époque, qui avait racheté le parfum Dior et fait l’acquisition d’autres maisons de champagne complémentaires par leur segment de marché, il a conduit Veuve Clicquot à racheter le parfum Givenchy en 1981, et à faire l’acquisition de Canard-Duchêne en 1978, depuis revendu au groupe Thiénot.  Du point de vue marketing, il a su remarquablement mettre en avant l’originalité du personnage de la Veuve Clicquot en tant que femme entrepreneur. C’est sous sa direction que fut ainsi créé le Bold Woman Award. Il fut aussi à l’origine du lancement de la cuvée spéciale de la Maison, la Grande Dame, en 1972, à l’occasion du bicentenaire de la fondation. 

L’homme d’affaires se doublait d’un homme de cœur. Alain de Vogüé était en effet un patron social. Reproduisant l’initiative de son oncle Robert-Jean de Vogüé chez Moët & Chandon, il a instauré dans les années 1960 l’intéressement à la productivité dans son entreprise, qui permettra aux cavistes de mieux accepter les mutations au moment où le métier se mécanisait. Après s’être associé à Joseph Henriot, celui-ci lui succèdera en 1987 à la présidence de la maison, rentrée dans le groupe Louis Vuitton en 1986. Il sera aussi très investi au niveau de l’interprofession. Il présidera le Syndicat de Grandes Marques, ancêtre de l’Union des Maisons de Champagne, ainsi que l’Association viticole champenoise de 1962 à 1990 en charge de la recherche collective en Champagne.

Notre équipe s’associe à la peine de sa famille et de ses anciens collègues et leur présente ses plus sincères condoléances.

Cet article Alain de Vogüé, ancien président de Veuve Clicquot, est décédé est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire