Alsace Crus et Terroirs, bientôt 10 ans et une passion intacte

L’association Alsace Crus et Terroirs a été créée en 2015. À l’approche de l’âge de raison, les 19 membres qui se sont entendus sur un projet commun dès le début sont toujours actifs. Ensemble, ils défendent avec plus d’enthousiasme que jamais la diversité des grands terroirs d’Alsace. 

À l’origine de l’association, il y avait quelques vignerons qui regrettaient que leurs vins ne jouissent pas d’une réputation absolue alors qu’ils étaient prisés par l’élite des connaisseurs du monde entier. La reconnaissance de la qualité de leur production, en France et ailleurs, et un prix de vente en proportion, voilà ce qu’ils ambitionnaient. Ont-ils réussi ? Dans une certaine mesure, oui. Leurs vins se trouvent sur les meilleures tables et chez les bons cavistes. De nouveaux domaines comme Dirler-Cadé à Bergholtz, Frédéric Mochel à Traenheim et Paul Ginglinger à Eguisheim sont venus rejoindre le groupe créé autour de  quelques pionniers, Séverine Schlumberger des domaines Schlumberger à Guebwiller, l’instigatrice, Marie-Thérèse Barthelmé du domaine Albert Mann à Wettolsheim, Cathy Faller du domaine Weinbach et Olivier Humbrecht du domaine Zind-Humbrecht à Turckheim. Mais la progression est lente et l’effet d’entraînement espéré sur le reste du vignoble peine encore à se développer. 

Faire parler les terroirs d’Alsace 
Il n’y a pas de règle stricte pour faire partie de l’association, même si la majorité des membres est certifiée en agriculture biologique ou biodynamie. Le point qui les lie sont les vendanges manuelles, la culture des sols, l’écologie à la vigne comme en cave : « une agriculture attentive aux ressources naturelles » résume la philosophie des 19 membres toujours aussi soudés. 

Un nouveau président 
Pierre-Emile Humbrecht, du domaine Zind-Humbrecht a pris la présidence de l’association cette année. Pas étonnant puisque c’est le petit-fils de Léonard Humbrecht, l’homme qui a fait connaître les 25 premiers grands crus d’Alsace reconnus à partir de 1983. Cet excellent pédagogue a expliqué les spécificités des terroirs alsaciens à tous les sommeliers et cavistes de la fin du siècle dernier, avant que son fils Olivier, premier Master of Wine de nationalité française, prenne le relais comme apôtre de l’écologie – il est toujours président de Biodyvin, l’association biodynamique spécifique à la viticulture créée en 1995. 

Pierre Emile Humbrecht et Antoine Barthelmé ©Isabelle Bachelard

©Margot Reinartz

©Isabelle Bachelard


Des paulées pour le grand public 
L’association s’est d’abord adressée aux professionnels et au marché d’export dans un esprit plus pédagogique que commercial. Petit à petit, ACT s’est ouvert au grand public en organisant chaque automne sa Widderkùmme. C’est à la fois une fête des vendanges et une paulée à la bourguignonne où chaque convive apporte une bouteille. Le dîner est concocté par de grands artisans locaux comme le traiteur Ferber de Niedermorschwihr (la famille de la fameuse confiturière) ou la fromagerie Saint-Nicolas de la famille Quesnot. Quelque 200 convives se pressent à cette Widderkùmme désormais attendue des amateurs. La prochaine aura lieu le 8 novembre à Wettolsheim et il ne faudra pas tarder à réserver sa place dès l’ouverture des réservations sur le site d’ACT. 

Cet article Alsace Crus et Terroirs, bientôt 10 ans et une passion intacte est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire