Amistà, un grand rosé au nom de l’amitié - Routes des vins

Amistà, un grand rosé au nom de l’amitié

Ariane de Rothschild, à la tête du groupe Edmond de Rothschild, et Valérie Rousselle, propriétaire emblématique du Château Roubine en Provence, ont imaginé un grand rosé baptisé Amistà

Cette nouvelle cuvée de côtes de provence rosé est bel et bien une histoire d’amitié comme son nom l’indique, Amistá signifiant amitié en provençal. Ariane de Rothschild et Valérie Rousselle se sont rencontrées aux Invalides, toutes les deux intimidées au premier rang pour la remise d’un prix de l’Excellence française récompensant les entreprises qui font rayonner dans le monde le savoir-faire français. Elles se revoient lors de soirées et d’événements à Paris, New York, Tokyo, et à Genève où Ariane invite Valérie au magnifique château familial de Pregny. Au fil des rencontres, les deux femmes qui partagent la même authenticité et une incontestable joie de vivre se lient d’amitié. « Ariane m’avait d’abord demandé de lui chercher quelques hectares en Provence pour avoir à sa gamme le rosé qui lui manquait mais trouver des vignes à vendre par les temps qui courent, ce n’est pas facile » ironise avec un grand sourire Valérie, propriétaire du Château Roubine depuis près de 30 ans. «  Nous avons donc pensé à cette collaboration pour élaborer un grand rosé de Provence ».

« Nous avons un large éventail de vins d’exception, bordelais et étrangers chez Edmond de Rothschild Heritage, mais aucun rosé, alors que la France en est le premier producteur et le premier consommateur au monde, rappelle Ariane. Un vin rosé venait naturellement compléter notre gamme mais il n’était pas question de créer n’importe quel rosé. Souvent associé à un vin léger, festif et peu qualitatif, j’avais à cœur de prouver qu’il était possible de lancer un grand rosé. Un beau défi à relever ensemble avec la recherche de la perfection qui a construit la renommée de Roubine. C’était également beaucoup de plaisir : se retrouver pour gouter l’assemblage, échanger sur le nom, créer l’habillage…».

La bouteille aux deux blasons

« Il devait porter nos initiales ARVR mais ça n’était pas très beau à prononcer » précise Valérie. Ce sera donc Amista encadré par les deux blasons de Roubine et de Edmond de Rothschild. Elaboré à partir des vignes conduites en biodynamie (Demeter) depuis 2020 et vendangées de nuit, il est le fruit d’une collaboration entre le directeur du Château des Laurets, Fabrice Bandiera, et l’œnologue-maître de chai de Château Roubine, Pierre Gerin. Ce rosé à la belle robe poudrée est un assemblage majoritaire de grenache (60%) et cinsault (20%) complétés de syrah, mourvèdre et tibouren, d’abord vinifiés séparément et élèves sur lies fines. Édité à 5000 bouteilles pour le premier millésime 2021 (certifié bio), Il sera commercialisé à 19€ dans le circuit cavistes en France et au Benelux et sur les tables des neufs restaurants du domaine du Mont d’Arbois du groupe Edmond de Rothschild Heritage.

©DR

Cet article Amistà, un grand rosé au nom de l’amitié est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire