Benjamin Buffet passe La Première

Avec des parents boulangers-pâtissiers, rien ne prédestinait Benjamin Buffet à se lancer dans le négoce de vins. Rencontre avec le fondateur de Ben & Vins.

Il aurait pu devenir rugbyman, mais il s’oriente finalement vers le commerce et la sommellerie. C’est à l’occasion de différentes expériences au Clos de Caveau, à la Cave des Vignerons du Mont Ventoux, au Cellier des Princes et à Vinadea, à Châteauneuf-du-Pape, que le socle des aspirations de Benjamin Buffet se construit. La concrétisation est une affaire de rencontres. Celles de Thierry Saurel, un ami œnologue, et de François Miquel, directeur de la Maison Ogier à Châteauneuf, où Benjamin est responsable développement des ventes caveau et œnotourisme. Le jeune homme se sent l’âme d’un patron et il n’a qu’une seule idée en tête : réaliser ses propres cuvées et faire de jolis assemblages qualitatifs. Ses modèles s’appellent Thierry Usseglio, Xavier Vignon, Laurent Tardieu. En recherche d’un style, il lorgne du côté de Châteauneuf-du-Pape et de Lirac. « Je souhaite rester sur le grenache et la syrah et assembler plusieurs terroirs. Pour mon premier millésime 2021, baptisé La Première, le sourcing s’est orienté dans le Ventoux, Cairanne, Beaumes-de-Venise et Vacqueyras. Nous voulions des petits lots. » Vinifiées à la cave Clauvallis, les 2 500 bouteilles ont vite trouvé des amateurs dans son entourage. En 2022, l’envie de compléter ce début de gamme avec un blanc se dessine. Un grenache, débusqué chez un vigneron, s’élève désormais dans des barriques d’acacia et de chêne français. Benjamin Buffet a enclenché la première et prend de la vitesse.

©MP Delpeuch

Terre de vin a aimé
La Première 2022 – Vin de France blanc (15 €)
Un 100 % grenache, au nez légèrement lactique, qui prend une expression florale à l’aération. Sur le même registre, la bouche mêle onctuosité et vivacité, des agrumes citronnés donnant un joli peps. Il s’associera à des acras de morue, une aile de raie au beurre noir, suprême de citron et écrasé de pommes de terre.

La Première 2021 – Vin de France rouge (12 €)
50 % grenache et 50 % syrah, il associe fruits rouges et notes florales. Une belle extraction de roses anciennes capiteuses, un fruit généreux, des tanins présents signent la bouche. Un rôti de bœuf, sauce aux herbes de Provence, fera un bel accord.

Cet article Benjamin Buffet passe La Première est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire