Bergerac en Rosé - Routes des vins

Bergerac en Rosé

En Bergeracois, la production de vins rosés notamment en Bergerac, s’est développé ces dernières années portée par la couleur de plus en plus prisée des consommateurs. À essayer pour un repas sur l’herbe ou au bord de l’eau.

À Bergerac, on joue aussi en rosé, mais ici, le clair n’est pas toujours de mise; on mise (justement) plutôt sur la diversité de robe entre pêche, saumon, coquelicot ou cerise. Pour l’élaboration aussi avec des rosés de saignée ou de pressurage direct. Ils peuvent être élaborés à partir de merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon et de malbec, en monocépage ou en assemblage. Les rosés de la région sont surtout produits dans le sud de la Dordogne, en particulier en Bergerac la seule appellation dans cette couleur avec Duras. Ils sont plutôt souples, aromatiques, fruités et floraux, souvent sur des arômes de fruits rouges (fraise, framboise, cassis, groseille). Ils s’associent facilement aux charcuteries, grillades et salades estivales, mais se prêtent aussi aux cocktails comme le rosé tonique (avec limonade, gin, cassonade et jus de cranberry).

Petite sélection :

Bergerac rosé – Château Monestier – La Tour cuvée Cadran (bio) (9,50 €)

Un merlot (70 %) associé au cabernet franc qui a remplacé le cabernet sauvignon, vinifié en levures indigènes. Un vin fin et floral, à la fois vif et rond sur les groseilles, les fruits blancs et les agrumes. Karl-Friedrich Scheufele, coprésident de la maison d’horlogerie Chopard, a fait l’acquisition du château il y a dix ans, d’où le nom de cette cuvée.

Bergerac rosé – Château de Peyrel (10,80€)

Franck Decouroux est plus connu pour ses moelleux et ses liquoreux en appellation Rosette mais il élabore également un bergerac rosé en pressurage direct à 100 % merlot, sur des notes de fraise et de cassis, frais et floral sur une note saline

Bergerac rosé – Domaine de Moulin-Pouzy (HVE et en conversion bio) (7,50 €)

Un merlot-cabernet sauvignon à la robe framboise, très expressif sur le cassis et la fraise avec un léger perlant. La 5e génération, Fabien Castaing, installée sur le domaine depuis 2008, est également propriétaire du Château Les Mailleries en Bergerac bio.

Bergerac rosé – Domaine Moulin Garreau – cuvée Moulin rose (bio)(6 €)

Eric Faucheux et sa femme venant de l’industrie automobile en région parisienne ont racheté le domaine en 2015 avec sa femme. Le domaine était déjà en bio depuis 2006 et le couple mène des expériences d’agroforesterie avec un verger-conservatoire. Un merlot-cabernet franc (à parts égales ), fruité aux arômes de fruits rouges et bonbon anglais

Bergerac rosé – Domaine de Combet – cuvée Rosé Suc’Combet (bio et HVE)(9 €)

Un rosé orignal de par son étiquette graphique mais également pour sa pointe de sucrosité sur un assemblage de merlot, cabernet sauvignon  et cabernet franc, vinifié en demi-sec (mutage au froid). Une petite cuvée nez d’agrumes. 2001 est le premier millésime certifié en bio. Le domaine est suivi par le vigneron Daniel Duperret qui transmet progressivement le vignoble familial à deux jeunes associés en reconversion, David Notteghem et Matthieu Simon venant de la finance et de l’informatique.


Terre de Vins réunit les vignerons des 10 AOP du vignoble Bergerac & Duras, le temps d’une grande dégustation, à Paris le 9 juin, à bord de la Péniche Louisiane Belle. À leurs côtés, 7 filières du Périgord viennent présenter leurs produits du terroir pour des accords gourmands : Canard / Foie Gras du Périgord, Agneau du Périgord, Noix du Périgord, Marrons du Périgord. Vous pouvez encore prendre votre place en cliquant sur ce lien.

Cet article Bergerac en Rosé est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire