Boire un verre à Paris oui, mais en plein ciel ou dans un lieu éphémère ! - Routes des vins

Boire un verre à Paris oui, mais en plein ciel ou dans un lieu éphémère !

Bien après d’autres mégalopoles qui avaient compris depuis longtemps l’attrait irrésistible des rooftops, Paris tente depuis quelques années de se rattraper avec une véritable inflation d’adresses. Les lieux éphémères ne sont pas en reste, de quoi enchanter votre été.

Parfois, le désamour pour un monument peut se transformer en irrésistible attraction. Vous pensez que cela ne se passe que dans les contes ? Eh bien pas tout à fait puisque l’austère Tour Montparnasse a décidé de se réinventer pour que nos regards sur elle changent drastiquement. Direction donc le dernier étage, celui depuis lequel vous verrez tout Paris… sauf la Tour Montparnasse. Première raison évidemment d’aller jeter un coup d’œil. Mais surtout, vous allez pouvoir découvrir au 59ème étage de ce monolithe de verre et d’acier le rooftop LBF qui a investi les lieux depuis quelques semaines. 800 m² repensés par La Brasserie Fondamentale qui y propose ses excellentes bières artisanales. Mais comme tout le monde n’est pas nécessairement fou de houblon, les équipes ont pensé à tout et propose une courte carte des vins, en partenariat notamment avec Oé Vins qui propose des vins bio et vegan et qui s’engage toute l’année pour favoriser la biodiversité à laquelle l’entreprise consacre 1% de son chiffre d’affaires. On boit donc bon et utile pour la planète dans une ambiance guinguette musicale festive.

Côté lieu éphémère, comment ne pas succomber au charme du Palais Galliera, hôte habituel d’expositions sur la mode, et qui ouvre pour quelques semaines ses somptueux jardins du 16ème arrondissement voisins de la Tour Eiffel. On vient y découvrir la cuisine inspirée et inspirante de la dynamique Justine Piluso qui pour l’occasion s’est associée au talentueux chef pâtissier Jeffrey Cagnes. Une cuisine subtile, aux accents méditerranéens, qui s’accompagne de vins bien pensés. En 11 références seulement, le voyage peut se faire du Maroc (Tandem d’Alain Graillot) à l’Italie (Barbera d’Alba de Rocca), de la Catalogne (Tanca els ulls, Catalogne) à la Loire (Bertrand Couly).                

Et dès la rentrée…

©La Bougeotte

Pour les plus patients ou pour ceux qui reviendront de vacances à la fin du mois d’août, la rentrée de septembre s’annonce enthousiasmante avec notamment le retour à Paris de la péniche La Bougeotte, plus précisément sur le quai de l’Oise dans le 19ème arrondissement. Après un été du côté d’Auxerre, la péniche offrira de nouveau ses 120 références principalement bio, biodynamiques ou en méthode vin nature. Une très jolie carte qui fait la part belle à la Bourgogne mais aussi à la Loire, à l’Alsace, au Jura sans oublier les bulles où se côtoient champagnes et Pet’ Nat’ (Emoustillant de Philippe Gilbert, Petite Nature de Martin Texier…). Les amateurs de spots immanquables quant à eux guetteront l’ouverture du rooftop de l’hôtel SO/Paris annoncée pour début septembre. Cet immense complexe ouvert dans le quartier Morland Mixité Capitale dans le 4ème arrondissement non loin de l’île Saint-Louis offrira une vue à couper le souffle sur la capitale. De quoi profiter d’un verre de vin avec Paris à ses pieds en oubliant que l’année vient de recommencer…

Cet article Boire un verre à Paris oui, mais en plein ciel ou dans un lieu éphémère ! est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire