Bordeaux Primeurs 2023 : 30 icônes pour votre cave

primeurs bordeaux 2023 icône

Attention, cet article risque de s’auto-détruire rapidement… lisez-le vite, et surtout, agissez ! Car, dans cette campagne primeurs qui a débuté lentement, le rythme s’accélère subitement et certaines propriétés viennent redynamiser l’ambiance. C’est le moment de faire le point sur vos achats, et de compléter votre commande avec quelques flacons qui feront la fierté de votre cave. Un point sur les grandes réussites du millésime, celles qui ont non seulement fait vibrer l’équipe iDealwine lors des dégustations primeurs, mais qui ont suscité une avalanche de récompense de la part des grands critiques mondiaux que sont le Wine Advocate, La RVF, B+D, Le point, James Suckling, Lisa Perrotti-Brown, Jane Anson, ou encore Alexandre Ma.

2023, on l’a dit, est difficile à résumer, et ce, pour une raison simple : les conditions climatiques qui ont présidé à son élaboration ont considérablement varié d’une appellation à l’autre, et même au sein d’une appellation. En fonction de ces contraintes, et d’une météo qui donne chaque année de plus en plus de fil à retordre aux équipes, les choix opérés se sont révélés déterminants. La nature des sols aussi. Les résultats sont donc au diapason. De grandes réussites côtoient des vins plus fluets. Ce qui ne signifie pas nécessairement que les vins soient de piètre qualité, mais que certains devront être ouverts et consommés plus rapidement que d’autres. Ainsi, dans une perspective patrimoniale, il est important de considérer les critères suivants :

  • La capacité de garde des vins, dont le niveau d’acidité des vins peut attester
  • La complexité, la matière, et la structure des vins, fruit du travail de l’équipe et des choix opérés en fonction des évènements climatiques
  • La qualité du terroir, et particulièrement en 2023, la résilience de certains sols (particulièrement les sols argilo-calcaires) face aux épisodes de sécheresse

A tous ces critères s’en ajoute un : le consensus de dégustation qui a conduit certains vins à faire l’unanimité de la critique, signe indéniable de succès. Au sein de l’équipe iDealwine, nous avons eu nos coups de cœur, nous les avons confrontés aux notes des critiques et dégustateurs professionnels. En filigrane se dessine la liste des grands gagnants du millésime.

Tous ces points attestent de la qualité des vins éligibles au statut d’icône du millésime 2023. Reste un élément, déterminant dans une approche patrimoniale : celle du prix de vente, bien sûr, à rapprocher de la rareté des vins. Certains prix ont connu d’importantes inflexions en 2023, certes. Toutefois, il est judicieux de mesurer l’écart de prix, non pas seulement par rapport à 2022, mais également par rapport à la cote d’autres grands millésimes un peu plus anciens. A chacun, finalement, de se faire une idée de sa propre short-list d’icônes. Nous vous livrons ici, parmi nos coups de cœur, ceux qui nous semblent réunir le maximum de critères d’éligibilité à ce statut envié. In fine, les goûts de chacun doivent l’emporter. Et surtout, l’envie, un jour, d’ouvrir ces flacons qui font l’honneur et la renommée mondiale de la viticulture française.

Dans cette liste qui recense 30 vins du millésime 2023, Saint-Emilion se détache, avec huit représentants qui incarnent la variété de sols, de choix menés en termes de viticulture, de taille des domaines, et de signatures aussi. Les dégustateurs ont salué dans cette appellation le caractère frais et sapide des vins, un beau succès pour les cabernets francs cultivés sur des sols argilo-calcaires.

Pessac-Léognan est aussi à l’honneur : le Château Haut-Brion compte de sérieux challengers, à commencer par Carmes Haut-Brion, LA propriété qui a relancé l’engouement pour les primeurs 2023, et pour l’instant grand gagnant de la campagne. Deux propriétés sont distinguées pour leurs rouges et leurs blancs (Domaine de Chevalier et Smith Haut-Lafitte), auxquels se joint le Château Haut-Bailly, dont on notera la grande délicatesse du second vin, Haut-Bailly II.

Dans le Médoc, Pauillac et Margaux font jeu égal, avec quatre propriétés représentant chacune de ces appellations. Le classement de 1855 est décidément bien respecté, mettant à l’honneur le terroir grandiose de Château Lafite, LE vin qui a suscité le plus fort consensus des grands dégustateurs, de même que, à Saint-Julien, le château Léoville Las Cases, plébiscité à Saint-Julien. Cette appellation compte également les châteaux Léoville Barton et Ducru-Beaucaillou. Saint-Estèphe est aussi loyal à la hiérarchie de 1855, avec, au sommet, Cos d’Estournel et Château Montrose, qui ont livré une expression brillante du cabernet sauvignon en 2023. Enfin, à Pomerol, parmi les vins qui offrent (ou offriront) des volumes légèrement plus généreux que certaines signatures intouchables, La Conseillante et l’Evangile ont livré en 2023 de remarquables réussites. Pour clore en douceur le chapitre des icônes, deux représentants de Sauternes ont marqué la critique il s’agit des châteaux Suduiraut et Lafaurie Peyraguey.

Parmi cette liste, quelles seront vos icônes du millésime 2023 ?

Retrouvez les vins de la campagne 2023 sur iDealwine Primeurs

Appellation Vin
Pauillac Château Lafite Rothschild
Pauillac Château Mouton Rothschild
Pauillac Château Pichon Baron
Pauillac Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande
Margaux Château Brane-Cantenac
Margaux Château Giscours
Margaux Château Margaux
Margaux Château Rauzan-Ségla
Saint-Julien Château Ducru-Beaucaillou
Saint-Julien Château Léoville Barton
Saint-Julien Château Léoville Las Cases
Saint-Estèphe Cos d’Estournel
Saint-Estèphe Château Montrose
Pessac-Léognon Château Haut-Bailly
Pessac-Léognon Château Haut-Brion
Pessac-Léognon Domaine de Chevalier
Pessac-Léognon Château Les Carmes Haut-Brion
Pessac-Léognon Château Smith Haut Lafitte
Pomerol Château La Conseillante
Pomerol Château L’Evangile
Saint-Emilion Château Cheval Blanc
Saint-Emilion Château Figeac
Saint-Emilion Château Canon
Saint-Emilion Château Beauséjour
Saint-Emilion Château Larcis-Ducasse
Saint-Emilion Château Pavie-Macquin
Saint-Emilion Château Troplong Mondot
Saint-Emilion Clos Fourtet
Sauternes Château Lafaurie-Peyraguey
Sauternes Château Suduiraut

Lire nos autres articles du Journal iDealwine sur les primeurs :

Primeurs 2023 | 25 bonnes affaires du millésime

Primeurs 2023 | Pessac-Léognan : analyse du millésime et coups de cœur

Primeurs 2023 | La rive droite : analyse du millésime et coups de cœur à Saint-Emilion, Pomerol…

Primeurs 2023 | Le Médoc : analyse du millésime et coups de cœur

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire