[Bordeaux Tasting] La battle des champions - Routes des vins

[Bordeaux Tasting] La battle des champions

En cette 11e édition de Bordeaux Tasting, Terre de Vins inaugure un nouveau format en confrontant lors d’une dégustation à l’aveugle en équipe deux champions 2022 : le meilleur sommelier et meilleur ouvrier de France en sommellerie Xavier Thuizat, et le meilleur caviste de France David Morin.

Tous deux sont réunis par une passion commune. Tous deux officient en région parisienne. L’un a pour terrain de jeu le prestigieux hôtel parisien de Crillon. L’autre la Cave de Villiers-sur-Marne, en banlieue est de la capitale. Aujourd’hui, tous deux avaient le même but : remporter cette battle en trois liquides en dégustation à l’aveugle. À chaque nectar, ils disposaient de cinq minutes pour tenter de deviner collectivement, avec leur équipe composée d’amateurs à Bordeaux Tasting : la région, l’appellation, le domaine, le millésime et un prix indicatif, puis de trois minutes pour exposer leurs pronostics. « La dégustation à l’aveugle est l’une des plus grandes leçons d’humilité, s’accordaient à rappeler les deux champions. C’est un privilège d’être présents ici aujourd’hui pour jouer ensemble, se réjouissaient-il de concert. On va bien s’amuser ! »

Dégustation n°1

Le pronostic de l’équipe David Morin : « Un vin blanc avec de l’opulence, du gras, de la richesse en bouche et un bois qui ne domine pas au nez. Avec ses notes de fruits blancs, il nous fait penser à un assemblage bordelais de sémillon et sauvignon. Sa légère pointe oxydative nous fait pencher pour un millésime un peu évolué, par exemple un 2016, et plus précisément la cuvée Caroline du château de Chantegrive, en AOC Graves blanc. Nous proposerions un tarif indicatif autour de 20 €. »

Le pronostic de l’équipe de Xavier Thuizat : « Nous rejoignons le pronostic de David et son équipe. Nous pensons aussi que ce très joli vin, abouti, chaleureux, long, avec une belle acidité, est un Bordeaux blanc à base de sauvignon et sémillon, peut-être agrémenté d’une pointe de muscadelle. Nous étions un peu indécis sur le millésime, mais nous pencherions pour un 2018 du château Pape Clément en Pessac-Léognan. Nous le proposerions à un tarif de 25-30 €. »

La réponse : Château Hostens-Picant, cuvée Les Demoiselles 2015, en appellation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux. Assemblage à 60 % de sauvignon blanc et 40 % de sémillon. Tarif : 18 €.

Le score : Équipe David Morin : 2 – Équipe Xavier Thuizat : 1

Dégustation n°2

Le pronostic de l’équipe de Xavier Thuizat : « Nous sommes tous rapidement tombés d’accord sur l’évolution de ce vin rouge, marqué par une couleur qui tirait sur le grenat, et un début d’évolution perceptible au nez, avec des notes de sous-bois et terre mouillée. Avec une bouche sur la fraîcheur, presque austère, nous pencherions pour un vin à base de cabernet sauvignon ultra-majoritaire, peut-être agrémenté d’un peu de cabernet franc, venu de Saint-Estèphe. Du côté du millésime, nous hésitions entre 2004 et 2007, mais avons finalement opté pour un château Cos Labory 2004. Ce joli vin à la belle allonge, avec beaucoup de panache, serait parfait à déguster avec quelques rougets. Pour le tarif, nous serions sur une fourchette de 35 à 40 €. »

Le pronostic de l’équipe David Morin : « Pour nous aussi, la couleur rouge grenat est un signe de maturité, qui nous a également fait hésiter entre 2004 et 2007, mais nous avons opté pour 2007. A l’unanimité, nous nous sommes accordés sur Bordeaux, et plus précisément sur Listrac-Médoc, du fait du profil sur la légèreté et la fluidité, avec un assemblage qui pourrait être 55 % de cabernet sauvignon, 5 % de cabernet franc et 30 % de merlot. Nous pensons que ce vin agréable et ample, qui serait parfait avec une volaille, pourrait bien être un château Reverdi, commercialisé au tarif de 22. »

La réponse : château Cantemerle, 5e grand cru classé 2009 en Haut-Médoc. Assemblage à dominante cabernet sauvignon (49 %), accompagné de merlot (38 %), petit verdot (7 %) et cabernet franc (6 %). Tarif : 43 €.

Le score : Équipe David Morin : 1 – Équipe Xavier Thuizat : 2

Dégustation n°3

Une manche décisive pour départager les deux équipes à égalité de trois points chacune…

Le pronostic de l’équipe David Morin : « Nous sommes sur un alcool à plus de 40°, d’après ses notes cuivrées, son gras et sa matière. Cet alcool brun est possiblement un armagnac ou un cognac. Son caractère fluide, doux, floral, épicé en attaque nous fait opter pour un cognac. Sa finesse et son élégance nous évoquent un cru de Grande Champagne, qui pourrait être un XO de la maison Delamain, autour de 100 €. »

Le pronostic de l’équipe de Xavier Thuizat : « Nous avons adoré, à l’unanimité ! Nous penserions à un cognac à base du cépage ugni blanc. Son élégance, sa finesse et sa fraîcheur nous font penser à un cognac XO venu de Petite Champagne, créé par la maison Lhéraud. Nous proposerions un tarif de 60 €. »

La réponse : Château de Laubade, millésime 1985, cépages baco, ugni blanc et colombard. Tarif : 180 €.

Le score final : Égalité parfaite entre les deux équipes !

Cet article [Bordeaux Tasting] La battle des champions est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire