Bourgogne, Bordeaux, Jura, épopée au cœur de l’excellence - Routes des vins

Bourgogne, Bordeaux, Jura, épopée au cœur de l’excellence

De jolis vieux millésimes, des perles rares… une vision à 360 degrés des belles enchères à venir ! De la mosaïque bourguignonne à la précision bordelaise, en passant par l’éclectisme du Jura… C’est une sélection pour toute occasion et de tout horizon que nous vous proposons !

enchères-bourgogne-bordeaux-jura

La Bourgogne, un écrin

Commençons notre petit tour avec une sélection de chardonnays d’exception ! Les icônes bourguignonnes ne nous laissent aucun répit : l’incontournable puligny-montrachet En La Richarde d’ estimé à 8 000€ ! Celui-ci est suivi d’un flacon de bourgogne du domaine Bizot, Les Violettes 2014 ou encore le bienvenues-bâtard-montrachet 1990 signé Leflaive.

Des vins plus accessibles ? Retrouvez les flacons de mâcon du domaine des Vignerais sur le millésime 2019, ou encore le bourgogne La Demoiselle d’Adrien et Pierre Berlancourt sur le même millésime.

Des pinots noirs rarissimes sont également à retrouver dans notre palmarès ; sur le millésime 2009, nous vous proposons le légendaire la-tâche du domaine de la Romanée-Conti et un échézeaux signé Bizot. Sur un millésime plus récent, 2014, le domaine Leroy est figuré par son vosne-romanée.

L’excellence bordelaise

Le temps très ensoleillé de ces derniers jours estivaux nous rappelle à l’ordre ; quoi de mieux pour continuer cette sélection que les légendaires sauvignons et sémillons du bordelais ? Les amateurs pointus auront certainement à faire face à des dilemmes au vu de cette sélection de haut vol (un conseil ? Pas de jaloux, mettez tout le monde d’accord) ! Le célèbre cru classé des Graves du domaine Chevalier entame les festivités avec son millésime 2000, suivi de près par château-smith-haut-lafitte 2006. Les lots de trois flacons du château Pape Clément n’ont pas à rougir ! Retrouvez-les sur les millésimes 2005, 2006 et 2008 pour une belle dégustation.

Les collectionneurs de nectars rouges trouveront également leur bonheur ! Des raretés telles qu’un lot de deux bouteilles de petrus 2010 est en jeu ! D’autres pépites lui emboitent le pas, comme le magnum de château-lafite-rothschild 1982 et un lot de château-mouton-rothschild millésimé 2000.

La superbe du jurassien

Les nectars veloutés du Jura se font désirer, et pour cause ! On retrouve le lot de côtes-du-jura Les Chalasses Vieilles Vignes signé Jean-François Ganevat en 2007, puis le vin-de-france Entre Deux Bleus Les Saugettes du domaine des Miroirs en 2016 et enfin le lot d’arbois Pupillin Savagnin signé Overnoy-Houillon en 2011.

Les nectars rouges sont aussi bien représentés, notamment par le magnum de Clos Bareth 2018 de Thomas Popy et le poulsard Murmures 2015 d’Emmanuel Lançon, tous deux classés en vins de France.

Pour des vins plus accessibles, sachez que le millésime 2020 est magnifiquement représenté ! Le côtes-du-jura Les Lumachelles du domaine des Cavarodes sera à débattre, suivi du côtes-du-jura Trousseau Les Chazeaux du domaine Labet et du côtes-du-jura Les Chazaux de Nicolas Jacob.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire