[Bourgogne] Œnotourisme du futur à Vosne-Romanée - Routes des vins

[Bourgogne] Œnotourisme du futur à Vosne-Romanée

Projet du domaine du Comte Liger-Belair, « La Cuverie » va ouvrir cette fin d’année 2022. Ce lieu de vie comprendra notamment une épicerie locale et un bar à vin, ou l’on pourra déguster les cuvées du célèbre village de la Côte de Nuits.

L’oenotourisme du futur ? Dans le très renommé village de Vosne-Romanée, un lieu de vie multiservice va ouvrir en cette fin d’année 2022. L’adresse, située à l’angle de la rue Sainte-Barbe et de la rue des Communes, amènera visiteurs et riverains à se côtoyer. On y trouvera un bar à vin, une épicerie bio et locale, des chambres, de la petite restauration, une pièce à disposition des professions libérales, une salle de réunion avec écran, un service de dépôt de colis pour les vignerons, et même… la poste du village, qui avait fermé.

Un concept « destiné à redonner une impulsion au village », résume l’initiateur du projet Louis-Michel Liger-Belair. Le propriétaire du domaine du Comte Liger-Belair s’est adjoint les services de Christopher Lecoufle, ex-sommelier et ancien élève d’Antoine Petrus, pour gérer les lieux.

Des Vosne-Romanée au verre

Côté bar à vin, le client aura le choix « entre 1000 et 1200 références ». En premier lieu « les vins de l’appellation, avec, chaque semaine, un Vosne d’un domaine ou d’un négoce différent au verre». Et comme ces flacons sont prisés dans le monde entier, Louis-Michel Liger-Belair a dû convaincre ses confrères. « Certains jouent jeux, malgré la petite récolte de 2021. D’autres, pas encore. Ça avance. Je leur explique qu’on y a tous un intérêt. Des gens qui ont fait des milliers de kilomètres pour boire un Vosne à Vosne, et qui ne peuvent pas car les grilles des domaines sont fermées, rentrent forcement déçus. »

Le reste de la carte sera composé de vins bio de toute la Bourgogne, et de vins biodynamiques du reste de la France et du monde. À des tarifs voulus raisonnables. «C’est le producteur qui choisit le prix HT. Puis celui-ci sera multiplié par deux sur table, pas plus. C’est peu comme marge, mais moi qui passe mon temps à me battre avec les restaurants pour ça, je ne me vois pas faire pareil.»

Chambres avec vue sur les vignes

À côté, la partie restauration prévoit « des planches de fromage et de charcuterie, et un peu de sandwicherie, notamment pour les ouvriers viticoles qui travaillent à Vosne et doivent aller à Nuits pour déjeuner. » À l’étage, quatre grandes chambres avec vue sur les vignes seront disponibles un peu plus tard, au printemps 2023.

« L’ensemble pourra rendre service à tout le monde : habitants de Vosne, ouvriers viticoles et visiteurs », espère Louis-Michel Liger-Belair. Une manière pour le propriétaire de ce domaine familial, créé en 1815, de « rendre à Vosne ce que Vosne nous a donné. »

Cet article [Bourgogne] Œnotourisme du futur à Vosne-Romanée est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire