Ça bouge à Bandol

Toujours en attente d’une évolution de son cahier des charges, Bandol (Hall 4- stand 007 Vinexpo) prépare le retour de la Fête des Vins.

« Le millésime 2023 a été compliqué et a nécessité de la rigueur pour garder de l’équilibre et de la tension après un été très chaud avec peu d’eau » reconnaît volontiers Olivier Colombano, directeur des vins de Bandol. La vigne est résiliente, mais le vigneron doit aussi s’adapter. 2023 impliquait de bien connaître ses parcelles. Avec le changement climatique, il n’y a plus de place pour l’improvisation, car les maturités sont resserrées et tout mûrit en même temps. Dans ce cadre, le mourvèdre, tardif, est intéressant, mais le grenache, précoce, ne peut plus être planté n´importe où ». Le conservatoire du mourvèdre sur le domaine de la Bégude devrait d’ailleurs être étendu sur une autre parcelle de 20 ares du Conservatoire du Littoral à Saint-Cyr-sur-Mer, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture du Var afin de pouvoir multiplier les essais de clones et les dégustations de baies. 

Un élevage toujours en discussion
Après l’autorisation d’irrigation, actée en 2022 dans le cahier des charges, reste en discussion la modification de l’élevage. Une majorité des acteurs bandolais s’est déclarée favorable à une modification des règles d’élevage pour les rouges : pas de changement de la durée, toujours à 18 mois, car le mourvèdre a besoin élevage, mais en négociation avec l’Inao une diversification du contenant : 12 mois minimum en bois qui pourraient être complétés par quelques mois en cuves, en amphores, en béton… Pas de changement en revanche pour la commercialisation au 1er mai N+2. « Il s’agit surtout d’adapter le passage en bois au millésime plus qu’au profil consommateur » souligne Cédric Gravier, président de l’appellation.

Cédric Gravier ©F. Hermine

Retour annoncé de la fête des vins
Autre changement à venir : le retour d’une Fête des Vins sur le port de Bandol le deuxième week-end décembre (7-8) qui remplacerait les Portes Ouvertes organisées depuis 2018 dans une vingtaine de domaines et qui avaient succédé à la Fête du millésime lancée en 1982. « Nous gardons le principe de la dégustation avec les vignerons qui a toujours remporté un franc succès, mais nous réfléchissons à réinstaller les stands sur le bord de mer, les mêmes pour tous, avec comme nouveauté, une possibilité pour les exposants vignerons et coopératives de vendre leurs vins (ce qui n’était pas le cas avant) et de les faire livrer à l’acheteur par cargo vélo devant sa voiture ou sur un point de collecte au parking ». En réflexion, le maintien du concours des vins rouges de garde. Les vins sont toujours disponibles à la dégustation toute l’année à la Maison des vins de Bandol du Port et aux beaux jours a la maison du Castellet.

Cet article Ça bouge à Bandol est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire