Carton plein pour Good Wines Only

Hier soir, un changement de lieu de dernière minute (à La Faïencerie) pour éviter les potentielles intempéries n’a pas entamé l’enthousiasme des 72 crus bourgeois et des 570 amateurs au rendez-vous de la 3e édition de l’événement Good Wines Only. Organisé par Terre de Vins avec Les Crus Bourgeois du Médoc, la soirée était une belle façon de célébrer à la fois le vin, la fête de la musique et le premier jour de l’été !


« L’an dernier, l’édition de Good Wines Only était remplie de sourires, de joie et de bonheur des viticulteurs comme des amateurs. Je n’ai aucun doute, ce sera pareil ce soir ! », prédisait en ouverture de cette soirée festive Franck Bijon, le président de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc. Et il disait vrai. Il faut dire que tous les ingrédients étaient réunis pour le succès de l’événement : un lieu atypique et convivial, 72 Crus Bourgeois représentatifs de la diversité médocaine, et une ambiance musicale éclectique assurée par trois artistes aux univers différents, du DJ bordelais Noyha aka Nicolas Outin à la franco-américaine Lee-Ann Curren, en passant par le groupe bordelais Rix And Wonderland.

Des bourgeois modernes
« Des événements comme Good Wines Only, au contact direct des dégustateurs, nous permettent de montrer qu’il n’y a pas de Bordeaux bashing et que nous déployons un esprit jeune et innovant » rappelait Franck Bijon. Derrière ses bouteilles, Elise Uijttewaal, à la tête du Château Saint-Hilaire (Médoc) avec ses parents, cultive cette philosophie d’ouverture et d’accessibilité. « Cette dégustation nous permet de casser les codes et de rencontrer des dégustateurs qui ne viennent pas toujours jusque sur nos propriétés, notamment des jeunes, constatait-elle. C’est une excellente façon de décomplexer l’accès à nos vins, pour les démocratiser. »

Pour s’inscrire dans leur temps et poursuivre ce rapprochement avec les consommateurs, les Crus Bourgeois mettent en action un beau dynamisme, n’hésitant pas par exemple à jouer la carte de l’œnotourisme comme avec « Les Escapade Bourgeoise, une aventure en Médoc » en mêlant les univers, à l’image du Château Lafitte Carcasset (Saint-Estèphe). Inspiré par l’ambiance musicale de la soirée, son directeur Pierre Maussire nourrit, entre autres projets, l’envie de « ramener la musique à la propriété, par exemple en organisant des concerts qui parlent notamment aux amateurs de Crus Bourgeois dans la tranche d’âge 25-35 ans. »

©A. Viller

Opération séduction réussie
A l’issue de l’événement, les sourires illuminaient les visages des propriétaires ou représentants des propriétés, comme des participants. Parmi ces enthousiastes, figurait le sommelier et caviste à La Médocaine Benjamin Corenthin, déjà un ambassadeur convaincu de ces jolis rapports prix-plaisir bordelais, répertoriant au moins une dizaine de références de Crus Bourgeois dans ses rayons. « Être Cru Bourgeois est indéniablement un argument de vente» rapportait celui qui profitait de cette soirée pour saluer ses fournisseurs, mais aussi découvrir de nouvelles pépites, grâce à la variété des styles de terroirs représentés. « Good Wines Only est une belle mine de découvertes, saluait-il. Avec des millésimes jeunes prêts à boire, ces vins représentent le nouveau style de Bordeaux qui s’affirme, sur le fruit et la fraîcheur. » Séduit par la « bonne ambiance énergique » de cette soirée, le caviste a trouvé le dicton parfait pour la résumer : « good wines only, good vibes only ». On n’aurait pas dit mieux !

Cet article Carton plein pour Good Wines Only est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire