Cazelles, le Minervois en mouvement

Début mai, une poignée de cavistes toulousains étaient invités à venir découvrir le terroir le plus oriental de l’appellation Minervois, le plateau de Cazelles. Une dénomination géographique d’avenir pour une AOC en plein mouvement.

« Très grande, trop étendue » voire même en “manque d’identité”, l’appellation Minervois est malheureusement quelques fois victime d’injustes préjugés à son égard. Pourtant, seuls 3200 hectares de vignes sont en moyenne revendiqués chaque année (source syndicat du cru du Minervois), loin derrière d’autres appellations comme les Corbières ou Languedoc. Le Minervois s’étend sur une quarantaine de kilomètres au pied de la célèbre Montagne Noire, au nord de l’axe Carcassonne-Narbonne. Le vignoble est en majorité implanté dans le département de l’Aude, le reste étant dans l’ouest Hérault, dont le plateau de Cazelles. Sur l’ensemble de l’aire géographique de l’AOC, la diversité ne manque pas, tout d’abord avec la richesse des sous-sols, calcaire, marne, grès et schiste mais également avec des terroirs à forte identité, en demande officielle de reconnaissance géographique complémentaire auprès de l’INAO. En plus de Cazelles, La Caunette, Terrasses de l’Argent-Double et Laure affichent leur ambition de rejoindre La Livinière, officiellement reconnue comme AOC sur 2024, après 25 années appellation Minervois La Livinière. Pour rappel, le syndicat est sorti de l’Interprofession des Vins du Languedoc il y a quelques années.

Le plateau de Cazelles
Cette partie héraultaise du Minervois est voisine avec l’appellation voisine de Saint-Chinian. Située sur deux communes seulement, Agel et Aigues-Vives, le plateau et ses 120 hectares en AOC sont nichés au sud de la discrète appellation Muscat de Saint-Jean-du-Minervois. Le groupement de vignerons du plateau a déposé un dossier pour accéder à la mention complémentaire en 2015. Le plateau est une véritable entité géologico-géographique. Un climat plus chaud que le reste de l’AOC mais tempéré par l’air frais de la Montagne Noire, une légère altitude (120 à 200 mètres) avec vue sublime sur la Clape et les Pyrénées et un sous-sol de calcaire lacustre datant de l’ère tertiaire (bien plus jeune que le Pic Saint-Loup ou Saint-Chinian). Cazelles est surtout réputée pour sa forte pierrositée et ses 4% de taux de matière organique, offrant un sol idéal et ultra drainant aux vignes cultivées.

Aujourd’hui, 9 caves particulières se partagent le gâteau et produisent 100% de vins rouges racés et particulièrement minéraux : 
– Château d’Agel
– Domaine Anne Gros & JP Tollot
– Domaine Cailhol-Gautran
– Domaine du Bosc-Rochet
– Domaine Sicard
– Domaine Verdier
– Le Clos du Gravillas
– Domaine de Paguignan
– Domaine la Croix de Saint-Jean

Terre de Vins a aimé : 
Clos du Gravillas – Rendez-vous sur la lune 2022 (carignan – grenache – syrah)
Un rouge fringuant, frais et rafraîchissant, suffisant pour se suffire à lui-même lors de l’apéritif. 
À boire légèrement frais, aux alentours des 15 degrés. Un très bon vin de copain. Prix : 16 € TTC

Domaine Anne-Gros et Jean-Paul Tollot – La Ciaude 2022 (carignan – grenache – syrah)
Star du Minervois et domaine le plus connu du plateau, la Ciaude est un rouge fin et élégant, aux accents bourguignons. La minéralité à plein nez, une bouche presque caillou, assurément un très bon rouge. Prix : 26 € TTC

Domaine Cailhol-Gautran – Carretal 2022
Propriété d’Olivia et Nicolas Gautran, Carretal est un vin taillé pour les repas. Rond, long et (très) bon ! Un très bel exemple de vin du plateau de Cazelles. Prix : 13,50 € TTC

Cet article Cazelles, le Minervois en mouvement est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire