C’est quoi un second vin ?

Le samedi 21 octobre prochain (10h-19h) au Hangar 14 (Bordeaux), Terre de vins et Cash Vin s’allient une nouvelle fois pour proposer à la dégustation et à la vente, à tarifs avantageux, les seconds vins d’une cinquantaine de prestigieuses propriétés bordelaises. En préambule, nous vous proposons une petite révision de rentrée autour de la notion de second vin.

Si vous êtes coutumiers des vins de Bordeaux, vous avez certainement déjà entendu parler de la notion de second vin. Mais savez-vous d’où vient cette tradition et ce que recouvre exactement cette notion ? Créés par de grandes propriétés bordelaises, ces flacons constituent une alternative gustativement et financièrement plus accessible à l’univers et au prestige des grands vins.

Pour découvrir les prémisses de ce phénomène, il faut remonter à la fin du XIXe siècle. Plutôt que de céder au négoce les lots écartés de l’assemblage du premier vin car jugés insuffisamment qualitatifs, certains propriétaires décident de les conserver pour créer une cuvée dédiée. Et ce, afin d’élargir leur gamme, pour encore mieux valoriser leur premier vin. Dès 1874, le château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande lance le mouvement, rapidement suivi par d’autres grands noms (Léoville Las Cases, château Margaux…), avant que cette tendance ne se généralise dans les années 1980, encouragée par un tri drastique à la vigne et les frémissements de la spéculation.

Cuvées à  l’identité propre
Si historiquement, les seconds vins étaient créés « en creux » avec les baies non retenues pour l’assemblage du grand vin, aujourd’hui, ce sont des cuvées à part entière. Issu du même terroir que son aîné et élaboré avec un soin identique, le second vin peut, selon les domaines, être le fruit d’une sélection parcellaire dès la vigne (jeunes vignes destinées à produire quelques années plus tard le premier vin ou plants dédiés) ou pensé par dégustation à l’heure de l’assemblage. Quel que soit le parti pris, certains points communs immuables unissent néanmoins ces « seconds » : leur qualité, leur belle buvabilité dès leurs jeunes années, prenant appui sur un profil gourmand faisant la part belle au fruit, et un rapport prix-plaisir imbattable, embrassant à merveille les tendances de consommation actuelles. Pour ceux désireux d’aller plus loin, ils constituent aussi une jolie porte d’entrée vers le premier vin.

Bonnes affaires en vue
Grâce au partenariat avec Cash Vin, durant toute la durée de cette foire aux seconds vins, les amateurs pourront repartir directement avec leurs bouteilles coups de cœur à tarifs avantageux, et bénéficier de l’offre suivante : pour l’achat de 5 bouteilles identiques, la 6ème est offerte.

L’entrée à 10€, remboursée dès l’achat d’une caisse de 6 bouteilles, permet à chacun de venir apprécier ces grands crus.

Pour les billets c’est ici.

Cet article C’est quoi un second vin ? est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire