Champagne Boizel va retravailler son Brut Réserve - Routes des vins

Champagne Boizel va retravailler son Brut Réserve

En présentant notamment le nouveau Grand Vintage 2013, Florent et Lionel Roques-Boizel ont confié être en train de retravailler pour l’an prochain leur Brut Réserve avec une proportion de réserve perpétuelle élevée en bois

Le grand Vintage 2013 que vient de lancer la maison Boizel illustre parfaitement « l’art de l’assemblage », estime Florent Roques-Boizel. « C’est aussi un millésime plutôt typique du siècle dernier, assez tardif après un printemps maussade, un été chaud et sec et des vendanges pluvieuses mais intéressant pour son bel équilibre fruit-acidité ». Un vin fin et frais à la texture soyeuse, à base de 60 % de pinot noir (surtout en provenance des crus de Mailly, Chigny-les-Roses et Vertus) et 40 % de chardonnay (d’Avize, Vertus et Cuis) ayant passé huit ans en cave et dosé en extra-brut à 4 g/l. (56 €). L’an prochain, les deux frères, Lionel et Florent, la sixième génération qui a pris la suite d’Evelyne et Christophe, envisagent de repenser leur BSA Brut Réserve (55 % pinot noir, 30 % chardonnay, 15 % pinot meunier) avec une partie de vins en réserve perpétuelle élevée en foudres (34€). Celle-ci a été constituée à partir de 2018. « Nous conservons historiquement nos vins de réserve par cépage pour disposer d’une large palette d’éléments indépendants dans lesquels on pioche pour le Brut Sans Année ; ils entrent dans la cuvée à hauteur de 30 à 40 % selon les millésimes, précise Florent. A partir de 2023, nous devrions utiliser 1 à 2 % de réserve perpétuelle et diminuer le dosage, actuellement de l’ordre de 8 g. » La maison avait déjà utilisé une petite proportion d’élevage bois certaines années comme 2008 et 2012.

RD et ateliers mets-vins en préparation

Le Blanc de Noirs 100 % pinot noir (avec 30 % de vins de réserve) est issu des terroirs de Mailly, Cumières et Les Riceys, atypique chez Boizel. Ce vignoble acquis il y a une quinzaine d’années entre aussi dans la composition du rosé. Un vin chaleureux aux bulles vives et crémeuses sur des fruits mûrs (42 €). Le Joyau de France Rosé, cuvée de prestige de la maison créée en 1961 est actuellement proposé dans le millésime 2007 – ce sera le 2012 l’an prochain. Un assemblage raffiné de 38 % de chardonnay et 62 % de pinot noir dont 10 % de vin rouge, dosé également à 4 g. (105 €). La proportions des vins rosés chez Boizel avoisinent les 20 %, un pourcentage important au regard de la moyenne champenoise, autour de 10 % et en progression régulière.

@F.Hermine

La maison familiale (autonome dans le groupe Lanson-BCC depuis 1994) avait décidé des derniers travaux en cuverie il y a cinq ans avec un nouveau cellier bois et des petites cuves afin de développer les parcellaires. « Cela permet de les vinifier séparément et plus précisément, donc de révéler les terroirs, ce qui donne envie d’aller toujours plus loin » estime Florent. La nouvelle génération Boizel a récemment développé l’œnotourisme avec l’ouverture d’une boutique avenue de Champagne à Epernay en 2018 et mis en place trois formules de visite avec deux vins à la dégustation; elle envisage de proposer également des ateliers mets-vins pour 2023. Depuis l’an dernier, la Maison a sorti de ses caves des millésimes anciens en récemment dégorgés (en juin 2019) et dosés en extra-brut (3 g) dans une nouvelle collection baptisée Trésor. Le 1985 (240 €) et le 1990 (190 €) sont déjà disponibles, le 2016 est en attente mais leurs ventes sont réservées à la boutique d’Epernay et limitées à une bouteille par personne.

Cet article Champagne Boizel va retravailler son Brut Réserve est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire