[Champagne Tasting] Où se cache le pinot meunier ? 

Entre chardonnay et pinot noir, les stars de la Champagne, le pinot meunier a du mal à se faire un nom. Complémentaire dans les assemblages, il reste souvent minoritaire et son expression se limite à faire le lien entre le chardonnay aérien et le pinot noir structurant. Pourtant il est capable de trouver une juste expression dans les cuvées qui le mettent à l’honneur. 

Dans son terroir historique, la vallée de la Marne
A la coopérative Dom Caudron la place du meunier est tout à fait assumée en tant que « conjugueur de meunier depuis 1929 », date de sa fondation. Située dans la Vallée de la Marne, terroir historique du meunier, elle cherche l’expression la plus juste du cépage sur ce terroir chargé en argile aux conditions climatiques plus rudes. Le cépage plus tardif, cultivé « en réserve » pour compléter les plus délicats pinot noirs et chardonnays lorsque les conditions climatiques sont peu favorables, trouve ici ses lettres de noblesse. Le 100% pinot meunier se décline en 3 cuvées chez Dom Caudron, « à 300% pinot meunier » comme l’assume Violène Lagarde guide oenotouristique de la coopérative. Avec la Cuvée Prédiction, on découvre l’expression la plus fraîche, sur la pêche blanche, chez Epicurienne, issue de vieilles vignes, les amers se dévoilent en fin de bouche et dans Cornalyne, vieillie en partie sous-bois, le meunier s’accorde avec les arômes torréfiés. Pour Violène Lagarde ce parti-pris apporte un autre point de vue au dégustateur : « Nous avons tous bien en tête les marqueurs du chardonnay et du pinot noir, en produisant des 100% pinot meunier, nous contribuons à construire le référentiel du pinot meunier. » En effet, quel dégustateur, même averti, reconnaîtrait un champagne de pinot meunier à l’aveugle ? 

Le plus septentrional des cépages de Champagne
Peut-être Maxime Ullens de Schooten, du domaine de Marzilly fondé en 2016 qui produit le champagne Ullens. Son brut sans année se compose d’une majorité de pinot meunier (80%) complété par 20% de chardonnay. Quant à ses autres cuvées, LPM pour La Petite Montagne et M, sont des 100% pinot meunier. Le massif de Saint Thierry constitue le prolongement le plus septentrional de l’appellation champagne. Ici, le cépage de secours des années les plus froides, grâce à sa floraison tardive, trouve aussi une belle expression sur des sols moins riches que dans la vallée de la Marne, davantage sur la salinité et la tension. Maxime Ullens résume ainsi les caractéristiques du pinot meunier : « moins délicat, plus facile sur la vigne, il faut cependant être très vigilant une fois en cave pour le canaliser. Dans la famille des cépages champenois, le pinot noir donne la structure, c’est le plus masculin, le chardonnay a cette délicatesse féminine quand le pinot meunier représente l’enfant qu’il faut accompagner pour qu’il s’exprime ». 

Si les cuvées 100% meunier ont le mérite d’aiguiser les palais pour mieux déceler le troisième cépage de champagne, elles ont aussi leurs lettres de noblesse et les amateurs de finesse s’y retrouveront. 

Cet article [Champagne Tasting] Où se cache le pinot meunier ?  est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire