Château Angelus 2022 : la piste aux étoiles

Hier, en marge de Wine Paris & Vinexpo Paris, Stéphanie de Boüard-Rivoal, Présidente de Château Angelus, a dévoilé un flacon exceptionnel qui accueillera le millésime 2022, surnommé « le majestueux », lors de sa mise en bouteille.

Une évocation de la révolution astrale et de l’alignement des planètes, où l’or véritable (20 carats) et la nacre s’impriment dans le verre. Un décollage vers l’univers du luxe, de l’exception et vers les évocations les plus célestes pour un millésime 2022 surnommé « le majestueux » – soumis à des conditions climatiques extrêmes, marquées par la sécheresse, mais qui par un providentiel alignement des planètes a donné naissance à un vin d’une incroyable personnalité. Tel est le message porté par le flacon dévoilé hier, en marge de Wine Paris & Vinexpo Paris, par Stéphanie de Boüard-Rivoal, Présidente de Château Angélus.

Ce millésime 2022, outre la qualité du vin qu’il va contenir lorsque l’élevage sera terminé (dans le courant de cette année), aura été marqué par la sortie du château Angélus du classement des crus de Saint-Émilion. Ce flacon fait donc écho à celui, déjà collector, qui avait été produit à l’occasion du millésime 2012, qui à l’époque célébrait la reconnaissance d’Angélus au rang de Premier Grand Cru Classé ‘A’. Dix ans, une « révolution » selon Stéphanie de Boüard-Rivoal, une période durant laquelle elle a progressivement succédé à son père Hubert de Boüard de Laforest à la tête des domaines familiaux, et impulsé une subtile évolution stylistique qui se confirme millésime après millésime en termes de pureté et de précision. « Après dix ans au sommet des vins de Saint-Émilion, le moment était venu pour Château Angelus de poursuivre sa trajectoire singulière en s’affranchissant de certaines contraintes normatives, et d’accéder à une autre dimension, celle d’une histoire tout entière déterminée par une exigence infinie et une quête d’excellence dans le moindre détail », explique Stéphanie de Boüard-Rivoal.

Thomas Pesquet comme parrain de prestige

Et pour accompagner cette sortie, Stéphanie de Boüard-Rivoal a sollicité les mots de l’astronaute Thomas Pesquet, un ami et un grand amateur de vin, qui a signé un texte « en apesanteur » qui sonne comme une déclaration de parrainage à ce millésime. « …Placé sous le signe de l’espace, symbole d’une quête de l’infini, ce millésime nous rappelle, par sa pureté et sa richesse, le cycle infini et vertueux de la nature et des saisons sur son terroir d’exception, comme une orbite autour de la terre sans cesse renouvelée et jamais vraiment identique […] Angelus a su repousser toutes les limites pour son millésime 2022, et en faire un véritable objet céleste.« , écrit-il notamment.

Pour finir, Stéphanie de Boüard-Rivoal a précisé que malgré son caractère extrêmement luxueux, ce flacon ne vient pas changer le prix du millésime 2022, sorti en primeurs au prix de 492 €. « C’est un cadeau que nous faisons à nos amis négociants pour leur confiance », souligne-t-elle. Il ne fait pas de doute que le côté exceptionnel de cet habillage fera monter la cote du vin chez les collectionneurs…

Pour rappel, Château Angelus 2022 avait été noté 98-99/100 en primeurs par Terre de vins.
« Dès l’attaque, veloutée à souhait, on sait où l’on est. Le crémeux caresse la bouche comme du taffetas : le toucher de bouche est texturé, aérien, l’intégration des tanins se révèle de très haute couture. Puis l’énergie arrive par ondes successives et cercles concentriques, venant impulser du ressort au vin. C’est un accord d’orchestre, une sorte de vague douce qui emporte et rafraîchit. Sans conteste un grand Angélus. »

Cet article Château Angelus 2022 : la piste aux étoiles est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire