Château d’Arche trouble les perceptions sensorielles

VIN, SENS ET PERCEPTION TERMINÉ

VIN, SENS ET PERCEPTION TERMINÉ

Si vous souhaitez connaître la dégustation du vin autrement que par une approche conventionnelle, alors, intéressez-vous au cycle des 5 conférences organisé par le Château d’Arche (2ème grand cru classé en 1855 en Sauternes).

Caroline Rihouet, en charge de la communication au château d ‘Arche, explique les raisons de cette initiative : « Nous avons conduit une réflexion sur l ‘oenotourisme, et nous pensons qu’il est important que celui-ci ne soit pas dédié uniquement aux touristes extérieurs à notre région. Cela nous a nous a conduit à créer des cycles de conférences parce que nous aimerions que notre région soit animée toute l’année. Puis il y a eu une réflexion sur le sujet de la visite de demain. Qu’est-ce qu’attendent les gens ? »

Pour cela, fallait-il sans doute aller au-delà de la classique dégustation et visites pour découvrir qu’il était possible de trouver des manières de mettre en scène le vin, par des voies détournées. Caroline Rihouet poursuit : « Par exemple, nos rencontres avec des gens de l’ISVV (l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin), à Bordeaux, et des designers nous ont permis de nous rendre compte qu’on pouvait jumeler notre métier à des métiers extérieurs comme celui que fait Antoine Châron, le fondateur de Sound to Sight qui animera l’atelier de l’ouïe, le jeudi 25 novembre ». Une manière de savoir comment la musique peut influencer nos perceptions. Et, pour faire le lien avec le moment de la dégustation durant l’atelier au château d’Arche, il s’agira de savoir comment nous apprécions le vin en fonction des musiques qui nous sont diffusées.

Mais pour reprendre le calendrier dans l’ordre, la première conférence se déroulera le jeudi 18 novembre, sur le thème de l’odorat : un thème qui interpelle les dégustateurs que nous sommes tous un peu. L’atelier sera animé par deux membres de l’ISVV, Sophie Tempère et Ines Elali. Sophie Tempère a reçu tout récemment, en septembre 2021, le prix « coup de cœur du jury des Talents Université de Bordeaux » (avec Laurence Geny). Elle a été récompensée pour ces travaux sur « le développement d’un kit d’entrainement olfactif et l’accompagnement sans faille des étudiants souffrant d’anosmie après une infection au covid-19. » (L’anosmie, c’est la diminution ou la perte complète de l’odorat). De manière plus générale, c’est une spécialiste de la perception des arômes. Quant à Ines Elali, elle a rédigé une thèse sur « Évaluation des états émotionnels de l’être humain dans un contexte de dégustation ».

Le 2 décembre : la vue. Un atelier animé par Jean Gabriel Causse, auteur du livre « l’étonnant pouvoir des couleurs », d’un point de vue esthétique mais aussi, là encore, sur l’influence qu’elles peuvent avoir sur nos perceptions. Jean Gabriel Causse a créé, en 2007, la marque de textile Bluebretzel qui utilise « des couleurs de légendes ». Il donne des conseils sur la couleur partout dans le monde. Cet atelier est proposé par le GIHP (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physique). Privée de la vision des couleurs, comment la personne aveugle perçoit-elle le vin ?

Le jeudi 9 décembre : le toucher. Le fameux « toucher de bouche ». Trame tannique, soyeux, du gras, autant de terme pour qualifier un vin en les empruntant au vocabulaire du toucher. L’atelier sera animé par Cyril Tota, créateur de la marque « l’étoffe des terroirs » , l’univers de la dégustation des grands vins autrement comme on peut le lire sur le portail du site. Cyril Tota, formateur et pédagogue, a coutume d’animer des clubs de dégustation et propose des parcours géo-sensoriels originaux aux entreprises comme aux particuliers.

Et enfin, le jeudi 16 décembre : le goût. L’atelier sera animé par « French Barmen » , qui propose d’animer vos soirées par un bar à domicile mais propose aussi des ateliers bar en entreprise. Nul doute que la mixologie oriente votre palais sur tout un univers de sensations variées. Et peut-être un cocktail qui associe le Sauternes, pour vous surprendre agréablement, sans arrière-pensée ? …

Chaque soirée se partage entre une visite et un atelier conférence. Le nombre de places est limité à 60 personnes.

Ce cycle de conférences qui se déroulera dans le nouveau chai créé en 2019 , est une initiative originale et ludique pour aborder intelligemment le monde du vin par des chemins détournés et moins conventionnels. « Une expérience qui va légèrement troubler vos propres perceptions sensorielles » comme le précise le château d’Arche.

Château d’Arche https://www.chateau-arche.fr/

33210 Sauternes

05 56 76 67 67

Tarif : 55 €/personne. Durée 2 heures, de 19 h à 21 h.

Pour réserver : https://www.chateau-arche.fr/oenotourisme/1164/

Et si vous souhaitez dormir après la conférence, il existe un forfait conférence + chambre : 155 € (au lieu de 195).

Cet article Château d’Arche trouble les perceptions sensorielles est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire