Château Doyac, toujours plus d’audace

Repris il y a 25 ans par Max de Pourtalès et sa famille, ce Cru Bourgeois Supérieur en biodynamie, situé à Saint-Seurin de Cadourne, ne cesse d’étonner par sa capacité à bousculer les traditions médocaines. Derrière innovation en date : un premier millésime de chardonnay et de pinot noir… en attendant une cuvée 100% syrah.

Max de Pourtalès ne fait pas les choses à moitié. Lorsqu’il décide d’investir dans un four à pizza pour faire plaisir aux visiteurs de passage sur sa propriété, il acquiert un équipement digne d’un professionnel napolitain. Lorsqu’il se met en tête d’adopter des petits cochons pour les laisser brouter en liberté dans les rangs de vignes, il adopte une variété originaire de Nouvelle-Zélande. Et lorsqu’il décide de s’engager sur le plan environnemental, il y va à fond, comme en atteste sa triple certification en bio puis en biodynamie (Demeter en 2019, Biodyvin en 2022). Son château Doyac a d’ailleurs reçu, en 2022, le Grand Prix d’or des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé dans la catégorie « Nature et Respect ». Bref, il n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, et l’on peut en dire autant de son épouse Astrid et de leur fille Clémence, qui reprend brillamment les rênes du vignoble familial : cette famille est une équipe, soudée et passionnée. Une équipe qui a compris que, pour tirer son épingle du jeu sur la durée, il fallait savoir constamment se réinventer.

C’est en 1998 que les Pourtalès ont repris Château Doyac. Max avait fait carrière dans la banque en Allemagne, Astrid évoluait dans l’univers du théâtre et de la danse. Quelques attaches familiales dans le monde du vin et de premières expériences médocaines au château de Malleret ont constitué la rampe de lancement d’une « deuxième vie » qui s’écrit depuis 25 ans à Doyac, un vignoble où tout était à refaire et dont ils ont fait aujourd’hui un petit joyau de 29 hectares sur une enclave calcaire atypique, boosté par un passage progressif vers la biodynamie qui s’imposait « comme une évidence pour mieux révéler la personnalité de nos terroirs et l’identité de nos vins« .

La nouvelle génération en force
Leur fille Clémence, forte de son Diplôme National d’Œnologue décroché en 2015, les a rejoints après avoir forgé sa propre expérience entre Phélan-Ségur, Lynch-Bages et la Nouvelle-Zélande – côté consultants, le château Doyac est accompagné par Nicolas Jamin pour la culture en biodynamie et par l’équipe d’Eric Boissenot pour la conduite générale du vignoble et des vinifications.

C’est Clémence qui a impulsé notamment la production de vin blanc au domaine, laquelle s’est concrétisée dès 2019 par un premier millésime de la cuvée « Pélican », un 100% sauvignon qui déroule une belle partition (on vous recommande particulièrement le 2021, au fruité al dente campé sur de fines notes de pierre à fusil, 18,50 € TTC). Mais chez les Pourtalès, on n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. 2023 est donc le premier millésime où l’on peut goûter un 100% chardonnay et un 100% pinot noir, issus de parcelles de 25 ares chacune, histoire de convoquer un peu d’esprit Bourguignon du côté de Saint-Seurin de Cadourne. Pourquoi ? « Tout simplement parce qu’on aime ça« . Le chardonnay, doté d’un joli gras et d’une tension saline, est déjà prometteur. Nous n’avons pas goûté le pinot noir lors de notre visite. Mais les vignerons nous assurent déjà qu’un projet de cuvée de syrah est déjà dans les tuyaux. Il y a fort à parier que ce n’est pas la dernière idée audacieuse qui verra le jour au château Doyac.

« Terre de Vins » aime :
Château Doyac 2019 – AOC Haut-Médoc
75% merlot 25% cabernet sauvignon, élevage en barriques d’un an et amphores. Un vin situé au parfait pont d’équilibre entre la maturité et la tension. Un nez pulpeux dessine les prémices d’une forme savoureuse, souple, qui se confirme en bouche. La chair est portée par une jolie texture de tannins finement côtelés, on a du fruit, de l’allonge, une agréable salinité en finale. 18,50 € TTC.

Cet article Château Doyac, toujours plus d’audace est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire