[Cocktails] Manuel Fernandez Atienza : gagnant du concours international The Bartenders Society

La grande finale du concours international The Bartenders Society avait lieu ce mardi 18 octobre à la Bellevilloise à Paris. Un niveau très relevé, 18 candidats, 14 nationalités et un grand gagnant qui officie à Bruxelles.

Le monde des concours est impitoyable. Au Bartenders Society, concours organisé par les marques Marie Brizard, Caraïbos et Saint-James, le niveau était très élevé et aucun candidat n’a démérité. Les épreuves qualificatives pour la finale ont permis à 16 barmen internationaux de pouvoir venir s’affronter à Paris. Originaires de 14 pays différents (Grèce, Côte d’Ivoire, Taïwan, Danemark, Italie, Suisse, Japon, Etats-Unis, Allemagne, Canada, Espagne, Portugal, Royaume-Uni, Belgique), les bartenders ont affronté les 3 candidats français issus eux aussi de sélections nationales qui se sont déroulées lundi. Simon Quentin du Earth’K bar à Paris, Victoire Spanneut freelance à Saint André lez Lille et Benjamin Tourbez du Jocker Cocktail & Bar à Lille ont donc porté les couleurs tricolores lors de l’ultime épreuve qui imposait aux candidats un thème merveilleux, celui de la liberté. Chacun d’eux devait produire 2 cocktails, l’un classique en termes d’alcool, l’autre avec peu ou pas d’alcool. Les créations ont dans un premier temps été jugées par un jury d’une dizaine de personnes qui ont évalué la qualité des breuvages mais aussi la prise de risques ainsi que la capacité des participants à raconter une belle histoire. Des 18 candidats initialement en lice, seuls 4 ont pu accéder à la grande finale où c’est le public qui a voté pour son coup de cœur désignant le grand gagnant. Et à ce jeu, c’est Manuel Fernandez Atienza qui s’est avéré le plus performant. Une première victoire dans un concours aussi important pour ce Belge de 28 ans.

Un bartender à l’âme voyageuse

Manuel se rêvait chef derrière les fourneaux mais après un long voyage à Cuba, il va se réorienter vers la mixologie. « Je peux toujours exprimer ma passion pour la cuisine par toutes les préparations que je suis amené à réaliser en amont de la réalisation de mes cocktails, comme des sirops ou des infusions par exemple » s’empresse-t-il d’ajouter. Et après avoir appris toutes les bases du métier au sein de l’European Bartender School, Manuel est revenu dans le plat pays, à Bruxelles, où il rencontrera son mentor Alexis Mosselmans au bar le Vertigo. Mais le jeune homme aime s’inspirer de ses voyages et des personnes qu’il rencontre. Sans surprise, il va donc s’évader en Australie, en Amérique centrale et à travers l’Europe. Depuis avril, il a posé ses valises de nouveau dans la capitale belge au Jolie Joli Cocktail Club tenu par l’un de ses amis. Et s’il avoue bien volontiers « être venu sans imaginer gagner », Manuel va faire mouche avec sa créativité et son sens du spectacle. Il a appelé sa première création « Marie du Soleil », en hommage au Marie Brizard utilisé mais aussi et surtout à sa maman qui se nomme Maria del Sol. « J’ai voulu faire un clin d’œil à Marie Brizard qui, selon la légende, cherchait l’élixir de vie pour devenir immortel. Et donc je souhaitais rappeler que nous voulons tous que nos mamans vivent le plus longtemps possible en bonne santé ». Une recette simple et efficace : Marie Brizard anisette, Marie Brizard liqueur de mûre, jus Caraïbos de canneberge, jus de citron vert, basilic frais et pointe de poivre moulu en finish. Et pour sa seconde création, « King James », une intéressante association de rhum blanc Saint-James bio, bitter Saint-James, bissap fait maison, sirop de lavande maison, jus de citron vert et une pointe de noix de muscade en finale. Là, c’est le basket qu’il a pratiqué pendant 10 ans avec ses amis dont certains d’origine sénégalaise qu’il a voulu honoré. Le King James ? « C’est LeBron James évidemment, notre joueur NBA préféré ». Un cocktail révélé en ouvrant sa veste pour laisser apparaître la star du ballon, de quoi électriser encore un peu plus le public qui l’a donc désigné comme grand gagnant. Manuel repart avec un voyage pour 2 en Martinique et un chèque de 2000€ qu’il offrira à l’association Anonymous for the Voiceless qui défend le bien-être animal et dont il est l’un des activistes.

Cet article [Cocktails] Manuel Fernandez Atienza : gagnant du concours international The Bartenders Society est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire