[Cognac] Maison Planat : « Le bio a un attrait qui est résilient »

Sous l’impulsion de Julien Nau et de ses équipes, la maison Planat, première maison de négoce cognaçaise exclusivement en bio, et les établissements Gautriaud écrivent leur histoire. Celle-ci passe par le bio, la mixologie et le haut de gamme.

Le marché du cognac connaît quelques turbulences, comment la maison Planat se porte-t-elle au sein de cette conjoncture singulière ? 
La Maison Planat reste une petite maison de cognac en comparaison avec ses célèbres consœurs, les impacts ne sont pas forcément comparables. Après la réouverture post-Covid, les marchés sont repartis très fortement à la hausse et il est vrai que le retour à la normale est un peu décevant. Néanmoins, nous restons très confiants, le bio a un attrait qui est résilient et nous avons de belles opportunités d’ouvertures de marchés à l’export.

Peut-on avoir quelques « billes » sur les projets Planat en gestation ? 
La Maison Planat dispose aujourd’hui d’une belle gamme de cognacs, nous souhaitons pour l’instant faire plus connaître notre gamme Bartender qui propose des cognacs bruts de fût destinés à la mixologie. L’année 2023 est dédiée à aller à la rencontre de cette clientèle. C’est notamment ce que nous planifions le 27 avril prochain avec le collectif de La Nouvelle Vague dont nous faisons partie avec quatre autres maisons (A. de Fussigny, Fanny Fougerat, Cognac Philbert et Merlet) avec une opération à Bordeaux* destinée aux bars-hôtels-restaurants et cavistes autour de la diversité des cognacs.

Vous êtes également le fondateur des établissements Ernest Gautriaud à l’endroit de la gamme de pineaux des Charentes, qu’en est-il de ce marché et quelles sont les prochaines nouveautés ? 
Le Pineau des Charentes est pour nous un produit haut de gamme, notamment dans ses expressions les plus vieilles. Nous ouvrons actuellement le marché américain et préparons pour 2024 un nouveau lot de très vieux pineaux rouges.

*L’apéritif Masterclass se déroule au restaurant-bar Le Bourbon (62, rue Bourbon) à compter de 19h30.

Cet article [Cognac] Maison Planat : « Le bio a un attrait qui est résilient » est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire