Cognac Martell au Mandarin Oriental - Routes des vins

Cognac Martell au Mandarin Oriental

Quand une Maison de Cognac fondée en 1715 rencontre un fleuron de l’hôtellerie de luxe parisienne, cela donne un lieu unique où des cocktails originaux sont à siroter dans un décor féérique.

Depuis plusieurs semaines, la terrasse ne désemplit pas. Et on comprend aisément pourquoi. Difficile de résister à cet espace lové dans la cour intérieur de ce palace chic de la non moins chic rue Saint-Honoré. Le voyage commence dès l’accueil où les montres (ces flacons utilisés pour réaliser les assemblages de cognacs) déclinent du sol au plafond leur palette chromatique infinie. Le ton est donné. Martell a souhaité reproduire l’ambiance si particulière de ses bâtiments où sont distillées, vieillies et assemblées ses eaux-de-vie. Le bar 8, de l’hôtel parisien Mandarin Oriental s’est donc paré pour l’occasion de tubes en cuivre en écho aux alambics cognaçais, mais aussi de tonneaux de chêne qui recréent l’ambiance de ces caves où la part des anges s’élève lentement vers les cieux. L’atmosphère est résolument intimiste, chaleureuse et unique. De petites alcôves, très judicieusement séparées par des plantes et des éléments de décoration, donnent l’impression d’être (presque) seul à profiter de ce cadre. Protégés par une grande tente transparente, les convives viennent découvrir ici une carte de cocktails originaux mettant en valeur les produits Martell et créés pour l’occasion en collaboration avec Christophe Valtaud, le maître de chai de la Maison.

Des créations « palace »

Lorsque l’on est l’un des 12 établissements ayant obtenu la distinction ultime de « palace » à Paris, on se doit d’incarner l’excellence. Les cocktails ont donc été conçus avec des alcools et des ingrédients de belle qualité et sont servis dans des contenants pour le moins originaux. Les classiques verres côtoient des tasses, des théières et autres erlenmeyer de chimie (qui évoqueront à certains quelques souvenirs nostalgiques). Difficile de choisir entre les gourmands Chastain (Cognac Martell VS, crème de marron et sirop de madeleine) et Mespresso (Cognac Martell VSOP, amaretto et café expresso du Brésil), l’aristocratique Royal Mandarin (Martell VSOP, Bénédictine, Cointreau, jus de goyave et de fruit de la passion, champagne Perrier-Jouët rosé) ou l’élégant Juliet (Martell VS, sirop de cannelle, sirop de bière maison et tonic). C’est d’ailleurs ce dernier qui a eu notre préférence. Pour celles et ceux qui voudraient explorer d’autres univers, la carte intègre également des cocktails à base de vodka, tequila, gin et whisky. Sans surprise, la magie de ce lieu éphémère a un prix. Il faudra débourser 27€ pour un cocktail (20€ pour un cocktail sans alcool). Les tapas jouent les accompagnateurs haut-de-gamme, entre minis croque-monsieur à la truffe et gambas légèrement panées. Mais dépêchez-vous, l’adresse n’est pas pérenne et s’en ira avant l’été.


La maison de cognac Martell & Co avait reçu le Grand Prix d’Or dans la catégorie « Art, culture et savoir-faire » des Trophées de l’Œnotourisme 2021 organisés par Terre de Vins.

Cet article Cognac Martell au Mandarin Oriental est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire