Concours culinaire Aveine : un chef et un sommelier récompensés - Routes des vins

Concours culinaire Aveine : un chef et un sommelier récompensés

Le 7 novembre s’est déroulée à Paris la deuxième édition du concours culinaire « En cuisine avec Aveine », qui récompense le meilleur accord mets & vins élaboré par un chef et son sommelier, autour d’un vin présenté à son optimum grâce à l’aérateur Aveine. Giuliano Sperandio et Pietro Kent du restaurant Le Taillevent ont gagné l’édition 2022.

« En cuisine avec Aveine, c’est l’occasion d’apporter un nouveau souffle aux concours culinaires en plaçant le vin au cœur du challenge » explique Nicolas Naigeon, fondateur de la marque, à l’issue de la 2è édition de son concours « En cuisine avec Aveine » au soir du 7 novembre. Ce Bourguignon, avant tout amoureux du vin, détaille son ambition : « L’aération apporte une dimension complètement distincte au vin et au plat que l’on déguste. C’est formidable de pouvoir s’amuser à aérer une cuvée différemment pour vivre de multiples voyages gustatifs ».

L’aération, une étape souvent négligée

En réunissant les secteurs de la gastronomie et de la sommellerie dans un concours, l’intention est de démontrer l’importance et la place du vin dans une expérience gastronomique. Un moyen aussi de faire comprendre de manière ludique aux amateurs de vin comme aux néophytes l’intérêt d’une aération adaptée. Cette étape est en effet souvent négligée par manque de temps ou par oubli, alors qu’elle est indispensable pour laisser le vin s’exprimer pleinement et délivrer tous ses arômes. Ceci est de plus en plus vrai en l’absence de cave, avec des vins qu’on veut boire aussitôt achetés.

Trois équipes en lices

Alan Taudon, chef du restaurant L’Orangerie (1 étoile Michelin) de l’hôtel Georges V (Paris 8è), Giuliano Sperandio, chef du restaurant Le Taillevent (2 étoiles Michelin) (Paris 8è) et Thomas Chisholm, chef du restaurant ChoCho (Paris 10è) se sont affrontés à huis clos et ont imaginé deux accords mets/vin autour d’une même cuvée, aérée plus ou moins longtemps avec l’aérateur de vin connecté Aveine. Accompagnés de leurs sommeliers, respectivement, Sandrine Heraud, sommelière consultante, Pietro Kent, sommelier pour Le Taillevent, et Anthony Pedrosa, sommelier chez Chocho, les chefs ont surpris plus d’une fois le jury avec des paris audacieux et un travail autour des fruits de mer, du champignon et de la fraise de veau. Le jury, composé de 3 professionnels du secteur réunissait les journalistes Sophia Lafaye et Jean Dusaussoy, autour du chef Omar Dhiab (Restaurant Omar Dhiab, Paris 1er) lauréat de la 1ère édition de “En cuisine avec Aveine”. Il a eu pour mission d’élire les deux accords mets/vin les plus réussis. Le chef Giuliano Sperandio s’est illustré avec deux plats audacieux : grenouilles à la sauce pimentée et caviar, suivi d’une sole rôtie et fraise de veau confite accompagnées de cocos de Paimpol.

Giuliano Sperandi: sole rôtie et fraise de veau confite accompagnée de copeaux de Paimpol

Ses créations étaient mises en valeur par un Trebbiano d’Abruzzo 2007 de Valentini, aéré à 1 heure puis 2 heures. Un temps d’aération court qui sut révéler toute la palette aromatique de ce vin italien, ode aux origines du chef Giuliano Sperandio et de son sommelier.

Aérateur connecté Aveine

L’aérateur de vin Aveine (à partir de 249 €) est un bijou de technologie dont l’idée est venue à Nicolas Neigeon, grand amateur de vin parfois frustré de déguster des vins trop jeunes, qui ne procuraient pas le plaisir attendu. Pour ce scientifique, spécialisé dans la technologie médicale, il fallait trouver une solution : Aveine apporte un flux d’air au vin pendant le service, qui correspond à un certain nombre d’heures d’aération naturelle. Lors d’un test sur trois vins différents, la différence avec ou sans Aveine est évidente. Ensuite, le goût personnel peut entrer en ligne de compte… Sur un blanc 2021 du domaine Gauby, l’aération est nettement favorable pour une majorité de dégustateurs. Sur le Côtes-du-Rhône rouge La Grande Ourse 2020, les avis sont plus partagés. L’amateur éclairé et expérimenté peut décider du nombre d’heures (1 à 12 ou 1 à 24 selon le modèle). Le néophyte fera une photo avec son téléphone et laissera l’application, riche de 60 000 références de cuvées, lui conseiller le temps idoine. « L’aérateur de vin connecté Aveine permet de redécouvrir ses vins préférés de manière inédite. En jouant sur le temps d’aération, on peut créer de véritables émotions » résume Omar Dhiab.

Cet article Concours culinaire Aveine : un chef et un sommelier récompensés est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire