[Concours meilleur caviste de France] Perrine Novat retente sa chance

Déjà parmi les qualifiés de l’édition 2022 de la compétition biennale intercavistes créée par le Syndicat des Cavistes Professionnels et organisée par Terre de Vins, la responsable de La Vignery Rambouillet participera à nouveau au concours, dont la première phase de pré-sélections digitales se tiendra le lundi 13 mai. A quelques semaines de la clôture des inscriptions, le 31 mars, rencontre avec une candidate sereine et motivée. 

Perrine, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 
Je suis donc Perrine, j’ai 28 ans et je travaille à La Vignery depuis août 2019. Après un master 1 en école de commerce & sciences à Lille, j’ai décroché un master 2 en spécialisation Commerce des Vins & Spiritueux à KEDGE Bordeaux. J’ai effectué tous mes stages et alternance dans le secteur du vin : œnotourisme, marketing, vente directe aux particuliers, évènementiel… J’ai occupé différents postes dans différentes régions de France et du monde. J’ai été diplômée en novembre 2018. Après un voyage de quelques mois, je suis entrée à La Vignery au poste de caviste. J’ai commencé en tant que conseiller de vente-caviste à Rambouillet, puis j’ai ouvert en 2021 le magasin succursale de Guyancourt au poste de responsable. Je suis aujourd’hui responsable de la boutique de Rambouillet, magasin historique de La Vignery qui fêtera bientôt ses vingt ans.

Vous figuriez déjà en 2022 parmi les qualifiés, comment vous êtes-vous préparée pour cette nouvelle édition ? 
Y aller en connaissant l’organisation, c’est un plus. Mais pas question de se reposer sur ses lauriers ! Le secteur est en constante évolution, c’est aussi pour cela qu’on choisit ce métier. Pour cette édition, je me suis entourée de gros livres passionnants sur les vins, ainsi que sur les accords mets et vins. J’ai également poussé mon équipe à s’inscrire, et nous faisons des petits quiz entre nous, sous forme de questions/réponses et dégustations à l’aveugle.

En 2020, La Vignery a fait un double podium avec Matthieu Potin et Julien Lepage. Est-ce une source de pression ou de stimulation ? 
C’était déjà un challenge en 2022, ça l’est encore plus en 2024 ! Je dirais que leur podium est plus une stimulation qu’une pression. Je n’ai pas la même expérience que Matthieu ou Julien, mais nous sommes à la même école qu’est La Vignery. Cela montre que c’est possible, et que les connaissances qu’on obtient au quotidien sont tout à fait louables dans le milieu.

Cet article [Concours meilleur caviste de France] Perrine Novat retente sa chance est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire