Dans les coulisses des dîners de gala de la Saint-Vincent 2024

L’événement est historique : rassembler les villages voisins et amis de Chambolle-Musigny et Morey-Saint-Denis pour cette fête viticole emblématique et tellement fédératrice n’a rien d’anodin. Rappelons-nous que la toute première Saint-Vincent en 1938 a eu lieu à Chambolle-Musigny et que cela faisait 51 ans que Morey-Saint-Denis n’avait pas accueilli ce rendez-vous.

Le feu vert pour organiser conjointement l’événement a été donné par les deux ODG (Organismes de gestion des appellations) dès 2017. Le comité d’organisation de la Saint-Vincent a alors mis en place diverses commissions dont celle consacrée au sponsoring et aux soirées de gala dirigée par Franck Noirot, entrepreneur féru d’événementiel qui a mis son savoir-faire au service de la Saint-Vincent Tournante millésime 2024. Celui-ci raconte : « L’enjeu fut alors de trouver le lieu idoine pour les prestigieuses soirées qui contribuent au panache du week-end. Jacques Devauges, régisseur du Clos des Lambrays a alors aimablement accepté de nous ouvrir les portes de sa somptueuse cuverie rénovée au cœur de Morey. Un peu étroite pour le nombre d’invités prévu, ce sont deux soirées qui sont donc envisagées et orchestrées par un chef de chaque village : Didier Petitcolas du Castel de Très Girard (Morey) et Matthieu Mazoyer du Millésime  (Chambolle). »
Pour accompagner les plats des deux chefs, un bouquet de grands crus (l’intégralité des appellations Grands Crus des deux villages) à l’image des milliers de fleurs qui ornent les villages. L’art de l’assemblage est alors à l’œuvre pour rassembler vignerons, invités prestigieux et autres partenaires. La décoration des lieux est facilitée par le talent d’Estelle Meunier, artiste végétaliste de Gevrey-Chambertin et par les fûts prêtés par la tonnellerie Rousseau. Le mariage des arts et du vin sera consommé lors de ces diners de gala où la musique imprégnera les lieux au gré du jazz et des fanfares. Notons la présence d’Eric Carrière (ancien footballer caviste), de Michaël Llodra (champion de tennis également caviste), d’Enrico Bernardot (meilleur sommelier du monde 2024) qui animera la vente aux enchères (au profit des Restos du cœur) ou de Cédric Klapisch. Paul Day, sculpteur de renommée internationale et installé en Côte d’Or (dont certaines œuvres seront offertes à l’admiration des visiteurs) sera aussi de la fête. La cour du Clos des Lambrays est honorée de la présence de La femme assise. « Rien n’aurait été possible sans nos différents partenaires » explique Franck Noirot ; rien n’aurait été possible non plus sans l’efficacité de sa démarche commerciale. Parmi eux, citons quelques domaines : Jean-Marc Brocard (Chablis), Virginie Taupenot, Boillot, Bouvier, Dujac, Charlopin, Tremblay, Mugnier.et Comte Georges de Vogüé. Ce dernier possède 75% de l’emblématique Musigny grand cru qui est « la quintessence des grands vins de Bourgogne, un patriarche bâti pour la garde qui allie structure tannique profonde et grande délicatesse », nous confie Jean Lupatelli, vinificateur du domaine qui a offert nombre de bouteilles pour ces deux soirées. Gageons que le magnifique menu que nous vous livrons ici, agrémenté de vins si fins saura combler les participants de ces fastueux repas. La générosité du groupe LVMH, propriétaire des lieux, sera appréciée des amateurs qui dégusteront un champagne exceptionnel : la Cuvée Impériale Création No. 1 de Moët & Chandon.

Que la fête commence !

Franck Noirot ©F. Bouyé

©F. Bouyé

©F. Bouyé

Bénévole mobilisé pour décorer le Domaine Comte de Vogüé ©F. Bouyé

Domaine Comte de Vogüé ©F. Bouyé

©F. Bouyé


Cet article Dans les coulisses des dîners de gala de la Saint-Vincent 2024 est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire