Des barriques de Sauternes certifiées pour une seconde vie

Depuis une dizaine d’années, les barriques de Sauternes, après élevage, étaient prisées par les alcooliers, car celles-ci diffusent une aromatique et un gras qu’on ne trouve pas ailleurs et qui apportent une qualité supplémentaire aux spiritueux haut de gamme (rhum, whisky, gin, …).  Afin d’authentifier et de garantir la provenance de ces barriques, l’ODG Sauternes-Barsac vient de mettre en place une certification, « la première en France » : Sauternes Cask.

Il s’agit de « valoriser les barriques plutôt que d’en faire un élément de décoration » explique Vincent Craveia propriétaire du château Roumieu à Barsac et partie prenante dans ce nouveau système. Mais il estime plus ambitieux et pragmatique de revendre ces barriques qui ont fait leur œuvre avec le Sauternes en « faisant entrer cette revente dans l’économie du château, car il y a un marché ». Avec « une espérance de diviser par deux le coût de la barrique pour le château » complète Pierre-Baptiste Fontaine directeur de l’ODG. On peut ainsi « espérer amortir le coût de l’élevage », précise Vincent Craveia : un aspect qui n’est pas négligeable. Une seconde vie pour ces nobles barriques qui, de plus, continuent de bien servir l’image du Sauternes. Mais, si les opérateurs en spiritueux ne pouvaient jusqu’à présent que marchander les barriques sur le marché sans garantie de provenance et d’authenticité, dès janvier 2024 la donne change. 

Rassurer en certifiant
« L’idée de ce Sauternes Cask est de garantir aux opérateurs de spiritueux que la barrique qu’ils achètent a bien contenu du Sauternes, pour au moins un élevage, sur l’aire d’appellation Sauternes-Barsac, et qu’elle soit vendue par un producteur habilité à produire du Sauternes », se félicite Vincent Craveia. Un sceau (« sticker » inviolable) est apposé sur chaque barrique certifiée. Sur ce scellé de garantie, on trouve un QR code qui renvoie à diverses informations relatives à la barrique. Il permet d’authentifier le numéro de la barrique et le respect des deux contrôles qui sont effectuées à un intervalle de 6 mois minimum, par un organisme indépendant (QB vérification) notamment pour vérifier que la barrique est bien pleine de Sauternes, qu’elle en est imprégnée, au départ et au bout de 6 mois minimum. 

700 barriques sont actuellement en cours d’authentification. Une trentaine de propriétaires se sont engagés dans cette certification pour laquelle l’ODG a été très accompagnante et rapide. Il s’agissait « de créer une certification qui soit sérieuse sans pour autant qu’elle ne soit ni contraignante ni qu’elle créé une charge administrative pour les opérateurs vignerons » tient à préciser le Directeur de l’ODG. Un dispositif qui ne passe donc pas par le cahier des charges de l’appellation et qui est piloté par l’ODG seule, en s’appuyant sur un organisme indépendant. 

Une initiative de plus pour cette appellation où le dynamisme et la solidarité se prouve régulièrement. 

Cet article Des barriques de Sauternes certifiées pour une seconde vie est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire