Domaine Goisot : « le vin se vinifie dans la vigne et non en cave »

Au cœur de la Bourgogne, à Saint-Bris-le-Vineux, le vignoble du domaine Goisot fait l’objet d’un travail de précision. La famille, engagée dans le respect des sols et des terroirs, cultive la vigne en biodynamie depuis de nombreuses années déjà. En résultent des vins d’une grande complexité aromatique sur les appellations Saint-Bris, Bourgogne Côtes d’Auxerre et Irancy.

En Bourgogne, le travail de la vigne remonterait à l’Antiquité.  Il se raconte que les Romains, très friands de vin, sont à l’origine des premières vignes plantées dans la région après leur conquête de la Gaule (en 52 av. J.C.). Au fil des siècles, le secteur viticole se développe et la réputation des terroirs bourguignons s’établit vite. En 1850, le département de l’Yonne compte près de 40 000 hectares de vignes, soit 80% de plus qu’aujourd’hui, une baisse importante qui s’explique par la crise du phylloxéra, petit puceron ravageur qui détruit une grande partie du vignoble français entre 1875 et 1910.

Il y a bien longtemps

L’histoire du domaine Goisot remonte, elle aussi, à de nombreuses décennies sur les communes de Saint-Bris, d’Irancy et d’Auxerre. C’est au XIVème siècle que l’on trouve les premières traces de la propriété. Les caves qui servent à la vinification sont, elles, encore antérieures, puisque leur construction remonterait au XIème ou au XIIème siècle.

En 1979, Ghislaine et Jean-Hugues reprennent la propriété familiale avec de nouveaux objectifs en tête. Soucieux des enjeux environnementaux et de la préservation des terres qu’ils cultivent, le couple convertit dans un premier temps le domaine à la culture biologique et obtient la certification ECOCERT en 2001. Quatre ans plus tard, en 2005, leur fils Guilhem et son épouse Marie rejoignent le navire avec les mêmes valeurs écologiques. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le domaine Goisot obtient cette même année la certification Demeter.

Un travail de précision

A la vigne, comme en cuverie, la famille Goisot tient à ce que tout soit parfait. Les cuvées qui y sont produites reflètent le savoir-faire familial et sont l’expression des magnifiques terroirs qu’offre la région.

Pour Jean-Hugues Goisot, « le vin se vinifie dans la vigne et non dans la cave ». Dans cette optique, il travaille son vignoble pour le rendre le plus équilibré et sain possible. La qualité des raisins obtenus fait alors toute la subtilité des arômes lors de la vinification. Il a fait le choix de planter 10 000 pieds par hectare, bien plus que les autres vignobles de l’Yonne où la concentration se trouve généralement entre 4500 et 7000 pieds/ha. La concurrence entre les ceps permet ainsi d’obtenir, selon lui, des raisins plus complexes et d’une meilleure maturité.

Au printemps, des ébourgeonnages sévères sont réalisés afin d’éviter la production de raisins superflus et de réguler le taux d’humidité présent dans les ceps. Les produits chimiques sont proscrits, remplacés par des méthodes prophylactiques manuelles, plus douces. L’effeuillage s’effectue du côté soleil levant, garantissant une meilleure qualité des baies.

Lorsque les vendanges approchent, Jean-Hugues prend le soin de goûter du raisin dans chaque parcelle afin de décider du moment où la récolte sera à maturité optimale. Les grappes, arrivées en cuverie, sont ensuite sévèrement triées avant d’être vinifiées en fûts ou en cuves, chaque terroir étant traité à sa manière pour en obtenir le plus joli cru. Pour finir, les vins sont élevés entre 9 et 18 mois, en fonction des cuvées, avant d’être finalement embouteillés.

La précision dans la vigne et lors de la vinification fait du domaine Goisot, un domaine incontournable de Bourgogne à découvrir absolument.

CE QU’EN DISENT LES GUIDES :

La Revue du vin de France ?? (2023)

Depuis de nombreuses années, Ghislaine et Jean-Hugues Goisot, et désormais leur fils Guilhem, nous impressionnent par la qualité de leur production d’une régularité sans faille. Ils travaillent avec une telle exigence que ces cuvées d’appellations modestes atteignent une qualité très élevée. Pour y parvenir, un travail sans relâche permet d’obtenir de grands raisins (certifiés en biodynamie), vinifiés ensuite avec soin. Les beaux terroirs crayeux des Côtes d’Auxerre conviennent aussi bien au sauvignon (saint-bris) qu’au chardonnay ; par leur tenue et leur intensité, la plupart des vins méritent d’être cités en exemple.

Bettane + Desseauve ??? (2023)

Les Goisot travaillent en famille leurs terroirs de Saint-Bris et alentours. Ici la biodynamie est mise en œuvre avec une application rare dans la région, ce qui permet de récolter des raisins sains même lorsque la drosophile Suzukii tente de jouer les perturbatrices à la vendange 2014. Tout part du sol et d’un patient travail de préparation, puisque les Goisot attendent 15 ans avant de replanter une parcelle, ce qui permet ensuite d’avoir des sols exempts de toute virose, permettant aux vignes de s’épanouir sur 80 ans et plus.

Les vins du domaine Goisot en vente sur iDealwine :

Côtes d’Auxerre

  • Corps de Garde (rouge) : Ce vin à la robe rubis présente au nez des notes de fruits des bois mûrs, de la réglisse et une légère note de torréfaction. Élégant en bouche, il prend de l’ampleur grâce à des tanins fins et des fruits plus confiturés.
  • Côtes-d’auxerre La Ronce (rouge) :
  • Côtes-d’auxerre Gondonne (blanc) : Cette cuvée vinifiée et élevée en fût de chêne offre en bouche de belles notes de fruits secs et d’épices, une belle ampleur et surtout une grande complexité.
  • Côtes-d’auxerre Le Court Vit (blanc) : Idéal dès l’apéritif, ce vin blanc des Côtes d’Auxerre dévoile une énergie et une minéralité sans pareilles. A apprécier dans sa jeunesse autour de mets marins par exemple.

Irancy

  • Irancy La Voie de Cravant :
  • Irancy Les Mazelots :

Saint-Bris

  • Saint-bris Corps de Garde :  Réalisé à partir d’un cépage inhabituel, le fié gris, ce vin présente une jolie robe or aux reflets rose. De son bouquet s’échappent des notes rappelant le gewurztraminer à certains égards avec des arômes de rose, de litchi et d’abricot confit.
  • Saint-bris La Ronce : Energique, étincelant et pur, ce vin n’est pas dépourvu de caractère comme l’atteste sa finale savoureuse marquée par des saveurs d’herbes aromatiques.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire