Domaine Louis Boillot, de la Bourgogne au Beaujolais - Routes des vins

Domaine Louis Boillot, de la Bourgogne au Beaujolais

Comment se faire remarquer dans une famille qui a le vin dans ses racines ? Fils de Lucien Boillot, il ne faut pas confondre Louis avec le reste de cette fratrie viticole ; lui, il a pris son indépendance dans le vignoble, et maintenant se tâche de transmettre son savoir-faire à Clément, son fils passionné et engagé.

L’histoire commence à Volnay, là où l’on distingue la famille Boillot en matière de grand vin. Ambitieux dès le début, Lucien Boillot s’y installe en 1950 pour cultiver des parcelles en premier cru, avant d’étendre son vignoble – et son influence – pendant les trente années suivantes. Louis et son frère Pierre sont nés dans ce monde de prestige et de tradition, grandissant donc sur un domaine familial qui cultive des parcelles dans 16 appellations bourguignonnes. Sans surprise, appartenir au milieu viticole et se consacrer à l’artisanat du vin était une évidence pour les deux frères, qui ont tous les deux répondu à la vocation de vigneron.

Cependant, Pierre et Louis ont pris des chemins quand-même différents. Pierre est resté là où il a grandi, sur le domaine de son père. Sa mission est de faire vivre la réputation de la famille via le terroir qu’il a hérité. Louis, toujours passionné par la viticulture, décide en 2003 de forger une voie à lui, laissant le nid pour fonder son propre domaine. Avec sa femme, Ghislaine Barthod, notre vigneron franchit le seuil de l’indépendance. Ils ne sont pas très loin pourtant, s’installant à Chambolle-Musigny, sans aucun doute l’une des appellations les plus renommées de la Bourgogne.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire