Du pinotage, cépage sud-africain, dans un domaine de Fronton

Fabien Cardetti vigneron du domaine de Lescure sur l’appellation Fronton a planté en 2015 des pieds de pinotage. Depuis un an, il a commencé à commercialiser sa première cuvée. 

Des pieds de pinotage, sur l’appellation Fronton. L’image est surprenante. En effet, le domaine de Lescure possèderait, selon son vigneron Fabien Cardetti, les seuls pieds en culture de France. C’est lors d’un voyage en Afrique du Sud, en 2014, que le vigneron de Labastide-Saint-Pierre dans le Tarn-et-Garonne, a goûté ce cépage, emblématique de ce territoire viticole du nouveau monde. Séduit, Fabien Cardetti, débute en 2015 les plantations dans son domaine. Il répète l’opération en 2017 et 2019, pour atteindre 1600 pieds, désormais intégrés aux 25 hectares du vignoble familial. 

Les premières années lui permettent d’observer le développement de la variété sur son terroir. « Il débourre précocement, il craint donc le gel et il est tardif en maturité. C’est un cépage à petits grains et à pellicule épaisse. Il faut le laisser mûrir longtemps pour qu’il y ait une bonne maturité », détaille Fabien Cardetti. « Pour la vendange, il faut attendre fin septembre, en même temps que le fer-servadou », ajoute le vigneron de 38 ans. Point positif, en 2023, il a bien résisté au mildiou. « La maladie était sur feuille mais pas sur les grappes. Malheureusement, il a pris la sécheresse. »

Début de la commercialisation en 2023 
Après avoir réalisé des micro-cuvées expérimentales, il a fait une première vinification en 2020. « J’ai réussi à faire quatre barriques, soit 1 200 litres. » Pour la vinification, Fabien Cardetti a choisi une méthode traditionnelle, favorisant le pigeage et une faible extraction des tannins. Après un élevage en barriques neuves de 24 mois, la cuvée a été mise en bouteille à l’automne 2022 pour commencer la commercialisation en 2023. « Cela donne un vin tannique, structuré, soyeux avec des arômes de pruneaux, décrit le vigneron Tarn-et-Garonnais. Il peut se boire maintenant pour ceux qui aiment les vins tanniques. Il peut également s’oublier une dizaine d’années sans problème. » 

Presque dix ans après le début des plantations, Fabien Cardetti est content de s’être lancé dans ce qu’il qualifie d’« aventure ». « C’est une création de produit, c’est unique. C’était un challenge », s’enthousiasme le vigneron qui vend ses bouteilles en direct, au prix de 21 euros, mais aussi chez un caviste à Paris. Ce cépage lui permet « de se démarquer », estime-t-il. A terme, il aimerait l’assembler avec la négrette, le cépage du Frontonnais, dont les arômes de violette se marieraient bien, selon lui, avec le pinotage. 

©Domaine de Lescure

Cet article Du pinotage, cépage sud-africain, dans un domaine de Fronton est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire