Entre-deux-mers, la surprise blanche - Routes des vins

Entre-deux-mers, la surprise blanche

Après un été caniculaire, les vendanges blanches ont commencé le 22 août dernier sur certaines parcelles de sauvignon blanc, dévoilant, malgré la chaleur, une belle fraîcheur inattendue.

Frais et fringant. Tel est le style iconique des vins blancs de l’entre-deux-mers, appellation qui couvre 1553 hectares dans le vignoble Bordelais. Un profil qui promet d’être préservé en ce millésime 2021, malgré trois mois de températures exceptionnellement élevées et de sécheresse estivale. Et ce, grâce aux « terroirs de l’Entre-deux-Mers qui viennent de prouver leur incroyable capacité de résistance au stress hydrique provoqué par la sécheresse et la parfaite adaptation du cépage sauvignon blanc au sol argilo-calcaire », rapporte un communiqué du Syndicat de l’appellation en date du 6 septembre. Après les sauvignons, premiers entrés au chai, les vendanges se sont étendues une semaine plus tard aux cépages blancs sémillon et muscadelle, « affichant déjà une maturité avancée. »

Intensité et tension

Les traits caractéristiques de ce millésime 2022 ? Une belle intensité aromatique garantie par les thiols du sauvignon blancs, « à un niveau comparable au millésime 2019 », combinée à une belle concentration en sucre et en acidité. Ce millésime dévoile « un excellent fruité malgré les vagues de chaleur », témoigne Estelle Roumage, viticultrice à Saint-Germain-du-Puch, au château Lestrille. Seul bémol, des volumes globalement faibles, du fait de petites baies produisant peu de jus.

Cet article Entre-deux-mers, la surprise blanche est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire