[Entretien] Laurent Fortin « L’incertitude de la géopolitique »

A toutes les époques, le marché du vin a été suspendu aux aléas de la géopolitique. Aujourd’hui, entre la guerre en Ukraine et celle de Gaza, la situation est plus que sensible. Laurent Fortin, à la fois directeur général du Château Dauzac et consul honoraire d’Ukraine en Nouvelle-Aquitaine, nous délivre ses actes et sa vision. 

En tant que consul honoraire d’Ukraine en Nouvelle-Aquitaine, vous avez très vite lancé un appel à la solidarité, pouvez-vous nous livrer le résultat de cette démarche ? 
Nous avions organisé avec le concours de IdealWine – qui fut pivotal dans cette organisation – une vente aux enchères avec des vins de nombreuses régions de France pour un total de 75 000 €. D’autres donations par des particuliers furent également réalisées, nous avons donc réussi à collecter plus de 100 000€ pour l’Ukraine et les déplacés Ukrainiens en région Nouvelle-Aquitaine.

Quelle est la place du Château Dauzac dans cette région du monde ? 
Nous sommes présents en Ukraine, Pologne, Moldavie, etc., mais il est évident que les ventes ont baissé à la suite de la guerre en Ukraine et cette guerre va durer, Poutine est un dictateur qui veut aller au bout de ses ambitions. Après l’Ukraine, il peut très bien s’attaquer à un pays de l’Europe. Concernant le marché du vin, l’incertitude en Pologne se traduit par une baisse des ventes, c’est mathématique. 

Plus largement, le marché du vin est suspendu à la géopolitique, comment voyez-vous évoluer ce marché dans les prochains mois ? 
Les dommages collatéraux des guerres se font ressentir bien au-delà des zones de conflits. J’ai parlé de la Pologne, prenez le conflit Israël-Palestine, et bien les ventes de vins casher aux USA ont baissé, c’est encore une fois l’incertitude qui fait que les gens consomment moins.

Cet article [Entretien] Laurent Fortin « L’incertitude de la géopolitique » est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire