[Escapade Corse] Clos Capitoro : le fruit des expériences - Routes des vins

[Escapade Corse] Clos Capitoro : le fruit des expériences

À flanc de montagne, bordant la Méditerranée sur la côte sud-ouest de l’île, l’appellation Ajaccio, née en 1971 et qui détient des records d’ensoleillement et d’altitude, est la patrie du sciaccarellu. La quinzaine de vignerons de l’AOC soignent particulièrement ce cépage « craquant », en rouge ou en rosé. Six d’entre eux nous ont ouvert leurs portes.

Retrouvez l’intégralité de cette Escapade dans le Terre de vins n°68, disponible sur notre kiosque digital.

Épisode 3 : Clos Capitoro

Le fruit des expériences
Derrière une apparence de jeune femme posée, presque timide, Eloïse Bianchetti, propulsée présidente de l’appellation ajaccienne, est une fonceuse comme pour rappeler l’emblème du domaine familial à tête de taureau. En rejoignant son père Jacques, elle a fait sérieusement bouger les lignes. La jeune vigneronne travaille les sols, enherbe un rang sur deux, convertit en bio, replante niellucciu et minustellu pour élaborer des microcuvées en amphores, fait des essais de vermentinu en jarres de terre cuite (le premier millésime de Maredda, « l’immortelle » en corse, est particulièrement rond et floral, tout en délicatesse), et a initié, face au domaine, le petit resto au bord du ruisseau qui a failli être emporté par les pluies torrentielles de décembre dernier. « Ça n’a pas été évident de faire comprendre le bio à mon père, l’intérêt de l’enherbement. J’y suis allée doucement, par conviction personnelle, ne serait-ce que parce que j’ai deux enfants qui courent dans les vignes. Mais je voulais qu’il soit d’accord, car après tout il a conduit les vignes jusqu’ici pendant quarante ans. » Bien sûr, le cépage phare de la trentaine d’hectares au sud d’Ajaccio est toujours à majorité sciaccarellu mais la 6e génération de cette vallée de Prunelli se diversifie. Les Bianchetti sont novateurs à chaque génération. L’arrière-grand-père Jacques avait déjà créé sa propre pépinière de porte-greffes au début du XXe, le grand-père Louis a été l’un des artisans de l’appellation Ajaccio aux côtés du regretté François Mercury ; le père Jacques, à partir de la fin des années 70, a restructuré, modernisé et agrandi le vignoble. En 2011, ses deux filles Melissa et Eloïse l’ont rejoint, finalement c’est Eloïse qui est restée pour s’occuper du vignoble avec toujours les conseils de Jacques quand elle en a besoin et quand il ne s’attelle pas à la réparation des machines.
Dans le petit caveau, la jeune vigneronne ne manque pas de rendre hommage à sa famille avec la cuvée Louis Bianchetti 2019, un vermentinu élevé dans un parc de barriques aux deux tiers d’acacia, donnant un vin structuré sur des fruits blancs, des notes de coing et de jasmin avec une note citronnée (15,20 €), ou Les Âmes Sœurs 2015, issu de la plus vieille parcelle de sciaccarellu, sur les fruits noirs et rouges, compote de fraises et mûres sur un bel acidulé épicé (14,20 €) pour une terrine de sanglier par exemple.

Clos Capitoro – 20166 Porticcio
04 95 25 19 61 – Site internet

Épisode 1 : Clos d’Alzeto
Épisode 2 : Domaine Comte Peraldi

Cet article [Escapade Corse] Clos Capitoro : le fruit des expériences est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire