[Grande Dégustation Primeurs] Le prestige de Palmer en master class

En marge de la dégustation du millésime 2023 d’une trentaine de domaines bordelais orchestrée par Terre de Vins et La Grande Cave, le mercredi 15 mai (18h-21h) au Palais de la Bourse de Bordeaux, l’iconique cru classé de l’appellation Margaux se laissera découvrir le temps d’une master class de prestige. Une immersion exclusive sous la houlette du directeur général de château Palmer Thomas Duroux, accompagné pour l’occasion de Fabrice Sommier (Meilleur Ouvrier de France Sommellerie), Sylvie Tonnaire (Directeur de la rédaction de Terre de vins) et Mathieu Doumenge (Grand reporter à Terre de vins). Avant-goût de ce moment avec Thomas Duroux. 

Thomas Duroux, pouvez-vous présenter en quelques mots le château Palmer à nos lecteurs ?
Situé à Margaux, le château Palmer est une propriété dont le vignoble s’est développé à partir du XVIIe siècle. Il a pris le nom d’un major général de l’armée de Wellington appelé Charles Palmer, qui en fit l’acquisition en 1814. Le domaine a été classé 3e grand cru classé en 1855, et s’étend aujourd’hui sur une centaine d’hectares, dont 66 de vignes. Le château Palmer affiche quelques particularités. D’abord, un encépagement assez unique pour son appellation, avec une proportion quasi-égale de merlot (47%) et cabernet sauvignon (47%), et un soupçon de petit verdot (6%). Ensuite, un vignoble relativement âgé, autour de 45 ans de moyenne d’âge. Enfin, une combinaison de graves margalaises classiques, mais aussi de graves un peu plus argileuses, très spécifiques. Le domaine est entièrement en biodynamie depuis 2014, et certifié Demeter depuis 2018.

Pouvez-vous nous présenter les différents vins du domaine ? 
Le château Palmer produit deux cuvées rouges principales : Alter Ego à partir des graves légère et sableuses, et château Palmer à partir de graves plus argileuses. Nous produisons également deux autres vins en quantités plus confidentielles : Le vin blanc de Palmer à partir de vieux cépages blancs bordelais, et la cuvée Historical XIXth Century Wine en hommage à une pratique courante au XIXe siècle, celle d’ermitager les grands vins de Bordeaux. Nous expliquerons en quoi elle consiste plus en détails lors de la master class.

Thomas Duroux ©Olivier Metzger

Cette master class sera articulée en quatre temps autour de la découverte de différentes cuvées et millésimes du château Palmer. Comment avez-vous opéré votre sélection pour cette dégustation ? 
En premier lieu, nous présenterons en parallèle le millésime 2019 de nos deux vins Alter Ego et château Palmer. Nous voulons expliquer la différence de styles et d’interprétations que procurent ces deux cuvées sur un même millésime classique, qui met en valeur la dimension bordelaise de nos vins. Avec château Palmer 2014, qui affiche dix ans d’âge, nous voulons montrer que nos grands vins sont construits pour se révéler avec le temps. Avec château Palmer 2009, nous voulons inviter dans la magie d’un millésime parfait. Et enfin, avec la cuvée Historical XIXth Century Wine 2020, nous voulons faire toucher aux dégustateurs un moment d’histoire. 

Si vous aviez un message à faire passer aux participants à cette master class, ce serait… 
Le cœur de notre métier c’est d’essayer de mettre un lieu dans un  verre. Outre une venue sur place à Palmer, la meilleure manière de le découvrir un domaine, son histoire, sa philosophie, c’est ce genre de master class. 


Vous pouvez prendre vos places pour la Master class ici :

Cet article [Grande Dégustation Primeurs] Le prestige de Palmer en master class est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire