[Grande Dégustation Primeurs] Première fois en duo

Depuis fin 2020, les châteaux Vray Croix de Gay (Pomerol) et Le Prieuré (Saint-Emilion) ont rejoint le cru classé château Calon Ségur (Saint-Estèphe) dans le giron de l’assureur Suravenir. Ces deux domaines participent pour la première fois ce mercredi 15 mai à la grande dégustation Primeurs organisée au Palais de la Bourse de Bordeaux (18h-21h) par Terre de Vins et La Grande Cave. Découverte avec le gérant des domaines, Vincent Millet. Cliquez ici pour réserver vos places. 

Pourquoi participer pour la première fois à cet événement ?
Nous avons déjà participé à ce bel événement il y a quelques années avec le château Calon Ségur. Cette fois, j’ai souhaité mettre en lumière deux nouvelles acquisitions faites par Suravenir fin 2020 : le château Le Prieuré à Saint-Émilion et le château Vray Coix de Gay à Pomerol. Depuis le millésime 2022, sous ma direction, l’équipe de Calon Ségur a repris les rênes sur le technique, le commercial et les investissements. Avec cette unité d’équipes d’une rive à l’autre, j’ai souhaité appliquer à la rive droite la même philosophie, les mêmes exigences, le même savoir-faire que sur la rive gauche, tout en respectant les spécificités de terroirs. Nous sommes convaincus que nous avons entre les mains deux grands terroirs qui étaient jusque-là un peu dans l’ombre de château Siaurac, et nous voulons les faire découvrir en les présentant à Bordeaux. 

Pouvez-vous présenter ces deux domaines à nos lecteurs ?
Le château Vray Croix de Gay est une petite propriété de 3,67 ha sur le grand plateau de Pomerol, dont les deux grandes parcelles sont enclavées avec les vignes du château La Fleur, la Fleur Pétrus, du Pin et du château La Violette. Quant à lui, le château Le Prieuré est un superbe domaine de douze hectares entouré de propriétés illustres, entre Trotte Vieille, Troplong Mondot, Pavie Macquin, La Clotte et La Serre. Nous voulons aussi faire découvrir les actualités de ces domaines, puisque nous sommes en train de finaliser la construction d’un nouveau bâtiment d’exploitation sur Le Prieuré, et allons commencer la construction d’un nouveau bâtiment d’exploitation dans une parcelle de Vray Croix de Gay.

Pouvez-vous nous parler du millésime 2023 de ces deux domaines ?
La grande chance de 2023 par rapport à 2022, c’est cette pluie salvatrice du mois d’août, qui a permis aux merlots de vivre des conditions optimales de maturité au lieu d’un stress hydrique marqué. Avec l’annonce de la canicule début septembre, les raisins étant mûrs, nous avons veillé à préserver la fraîcheur aromatique et la tension dans les vins, donc nous avons commencé à vendanger précocement, sur Pomerol le 7 septembre et à Saint-Émilion le 9 septembre. A mon sens, ce 2023 reflète vraiment l’expression des terroirs, avec une homogénéité qualitative, mais des singularités d’expressions liées à la nature des sols de Pomerol et Saint-Émilion, contrairement à un 2022 où les conditions climatiques écrasaient un peu l’empreinte du terroir. Avec ses 98 % de merlot et ses 2 % de cabernet franc, Vray Croix de Gay 2023 a des tanins très raffinés et policés amenés par les graves argileuses du grand plateau de Pomerol. Sur Le Prieuré 2023, assemblage à 85 % de merlot et 15 % de cabernet franc, on retrouve le style propre à Saint-Émilion sur le côté crayeux du calcaire et le côté structure de bouche juteuse amené par l’argile. 

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs pour bien appréhender la dégustation de ces 2023 ?
Dans une approche ludique et pédagogique, pour permettre aux dégustateurs de faire une projection de ce que sera ce 2023 dans quatre ans, nous proposerons également à la dégustation le millésime 2019, qui présente des similitudes avec ce millésime 2023. Les 2019 sont des vins d’une grande buvabilité, avec une fraîcheur aromatique et une belle expression du terroir. 

Cet article [Grande Dégustation Primeurs] Première fois en duo est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire