[Grands Jours de Bourgogne] Côte de Beaune, le vignoble et la capitale - Routes des vins

[Grands Jours de Bourgogne] Côte de Beaune, le vignoble et la capitale

Vendange 2021 dans les cortons_photos Clément L'hôte

Vendange 2021 dans les cortons_photos Clément L'hôte

À l’occasion des Grands Jours de Bourgogne, du 21 au 25 mars 2022, retrouvez chaque jour notre chronique sur l’un des vignobles de la région. Aujourd’hui, la Côte de Beaune. La partie la plus touristique de la Bourgogne viticole recèle encore quelques secteurs méconnus : des villages discrets et, paradoxalement, le vignoble de Beaune lui-même.

Des kilomètres de caves souterraines, où des piles de vieux millésimes font office de murs ; des toits aux tuiles chamarrées, rappelant la puissance des ducs d’antan; des rues en fête plusieurs fois l’an, où les terrasses de bistrot le disputent aux cavistes… Bienvenue à Beaune, capitale des vins de Bourgogne. Une référence pour les œnophiles du monde entier. Et appelée à le rester: en 2023 ouvrira la Cité des climats et vins de Bourgogne, nouvelle porte d’entrée oenotouristique de la région.

Côte de Beaune et Côte de Nuits, même(s) combat(s)

Passage obligé pour tout amateur de Bourgogne, Beaune brille aussi par son vignoble. Et c’est là – paradoxalement – qu’on connaît moins la ville des Hospices.  Majoritairement plantés de pinot noir, ses 400 hectares sont pour la plupart classés en premier crus. En résulte une variété de profils, des hauts de coteaux les plus callouteux à la plaine argileuse, des combes fraîches aux parcelles les mieux exposées. Si les négociants historiques de la ville en possèdent la plus grande partie, ils ne sont pas les seuls. Les domaines Jean-Claude Rateau, Albert Morot, Emmanuel Giboulot, ou encore Baptiste Guyot se sont fait un nom avec leurs beaunes.

Ce n’était pas chose aisée : les autres villages de la côte sont une caisse de résonance bien plus puissante pour les vignerons. Volnay et Pommard, le duo mythique des rouges, Puligny, Chassagne et Meursault pour les grands blancs. Des villages vedettes à l’instar de ceux de la Côte de Nuits, avec les même problématiques de spéculation et de transmission. Rareté oblige.

Encore que… Certains noms restent relativement discrets au cœur de cette bourgogne des climats. Les Maranges, Santenay, Saint-Romain ou Auxey-Duresses passent parfois sous les radars médiatiques, devenant les dernières terres encore – un tant soit peu – abordables de cette Côte de Beaune. Investisseurs comme consommateurs le savent, et s’y intéressent plus que jamais…


Le salon professionnel des « grands jours de Bourgogne » dédie le vendredi 25 mars à la Côte de Beaune. Informations sur grands-jours-bourgogne.fr.

Cet article [Grands Jours de Bourgogne] Côte de Beaune, le vignoble et la capitale est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire