Guide Michelin : ils ont perdu une étoile

Le guide Michelin a dévoilé la liste des 31 restaurants rétrogradés, dont 28 établissements étoilés révisés à la baisse « du fait de la qualité de la cuisine » précise l’AFP. Trois sont également retirés du guide. Le palmarès des étoilés 2024 sera dévoilé le 18 mars à Tours.

Passage de trois à deux étoiles 
René et Maxime Meilleur, Saint-Martin-de-Belleville (Savoie)

Passage de deux à une étoile
Auberge du Cheval Blanc, Lembach (Bas-Rhin)

Passage d’une étoile à une recommandation simple
Parmi les 26 restaurants une étoile rétrogradés du fait de la qualité de la cuisine, 12 l’ont été également du fait d’un changement ou départ de chef, d’une vente ou d’une fermeture prolongée.

Nature*, Armentières (Nord)
Les Oliviers*, Bandol (Var)
Le Bénaton, Beaune (Côte-d’Or)
Le Val d’Auge, Bondues (Nord)
René’ Sens*, La Cadière-d’Azur (Var)
La Signoria*, Calvi (Haute-Corse)
La Barbacane, Carcassonne (Aude)
Hostellerie de l’Abbaye de la Celle, La Celle (Var)
Château de Courban*, Courban (Côte-d’Or)
Le 1825 – La Table*, Gesté (Maine-et-Loire)
La Table de la Mainaz, Gex (Ain)
Le Chiquito, Méry-sur-Oise (Val-d’Oise)
Roza Jin*, Nantes (Loire-Atlantique)
ERH*, Paris 1er arrondissement
Auberge Nicolas Flamel*, Paris 2e
Ogata*, Paris 3e
L’Atelier de Joël Robuchon – St-Germain*, Paris 3e
ASPIC, Paris 7e
La Condesa, Paris 9e
La Dune du Château de Sable*, Porspoder (Finistère)
Le Foch, Reims (Marne)
Le Sérac, Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie)
Au Déjeuner de Sousceyrac, Sousceyrac-en-Quercy (Lot)
Buerehiesel, Strasbourg (Bas-Rhin)
Le Cénacle, Toulouse (Haute-Garonne)

Retrait total de la sélection :
Sur-mesure, Paris 1er Thierry Marx a quitté le restaurant.
Les Loges, Lyon (Rhône), actuellement en rénovation et n’a pas ouvert ses portes en 2023.
Le Sénéchal, Sauveterre-de-Rouergue (Aveyron), vendu début 2024.

Cet article Guide Michelin : ils ont perdu une étoile est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire