[J-5 Lyon Tasting] Objectif Classement Unesco pour la Syrah du Rhône Nord - Routes des vins

[J-5 Lyon Tasting] Objectif Classement Unesco pour la Syrah du Rhône Nord

Présents à Lyon Tasting les 8 et 9 octobre prochain au Palais de la Bourse de Lyon, les vignerons du Rhône Nord ont commencé à monter le dossier de classement de leur terroir au patrimoine mondial de l’Unesco mais ils savent que la pente sera rude pour peut-être un jour obtenir le graal.

Depuis un an et demi, un groupe de professionnels de la filière viticole de Vienne à Valence s’est lancé un vrai défi pour faire classer le berceau d’origine de la syrah devenu le 7ème cépage mondial le plus planté dans le monde (environ 150 000 hectares sur la planète). Une démarche qui entend mettre en avant la faculté d’adaptation du cépage, sa résilience par rapport au changement climatique, et ses magnifiques paysages en terrasses à chaillées (murets) surplombant la vallée du Rhône. L’idée a germé suite aux travaux de la chercheuse américaine en génétique Carole Meredith (de l’institut de Davis en Californie) confirmés par l’ampélographe Jean-Michel Boursiquot. Ils attestent donc que la syrah, fille de la mondeuse blanche de Savoie et de la dureza d’Ardèche est bien née sur ce terroir. Exit les hypothèses farfelues d’une provenance sicilienne de la région de Syracuse ou iranienne des environs de la ville de Shiraz.

Un travail de longue haleine

« Comme la Bourgogne avec Aubert de Vilaine pour le classement des climats de Côte de Beaune et Côte de Nuits, nous voulions que le groupe de réflexion reste aux mains des vignerons et que l’on ne parle pas seulement des grands vins mais aussi du travail des hommes, du bâti, des paysages…, explique Jacques Grange qui pilote le dossier et rassemble les opérateurs et les présidents d’appellation. On se rend compte à quel point c’est un travail de précision et une véritable recherche scientifique ». Bruno Delas, chargé de mission pour les sites historiques de Lyon, inscrits en 1998 au Patrimoine mondial de l’Unesco, accompagne la démarche. « Nous sommes bien conscients que cela peut prendre une dizaine d’années sans être sûr du résultat mais nous étions tous d’accord pour dire que cela valait la peine de tenter l’expérience, ne serait-ce que pour mieux nous connaître et échanger davantage sur la syrah. D’autant que les politiques nous ont suivis ».

La prochain étape consiste à créer d’ici quelques mois une structure associative. Un délégué territorial devrait bientôt être embauché pour travailler de façon rigoureuse et professionnelle sur le dossier. Y seront associées toutes les ODG et les appellations, AOP et IGP de Côte Rôtie à Saint-Péray en passant par Condrieu, Château Grillet, Saint Joseph, Crozes-Hermitage, Hermitage et Cornas. L’ensemble de la filière va ainsi participer au montage mais le budget devra être complété par les acteurs du tourisme, de la gastronomie et par les collectivités territoriales, de la Région aux communes. Une série d’interviews de producteurs emblématiques du Rhône Nord (Jean-Louis Chave, Marcel Guigal, Auguste Clape…) a déjà été réalisée  pour alimenter la partie historique. « Cet objectif de classement nous permettra de nous réapproprier nos racines dans le cadre d’un travail collectif et dans un contexte d’accès de plus en plus compliqué au vignoble » conclut Jacques Grange.


Il est encore temps de prendre vos billets pour Lyon tasting et les masterclass les 8 et 9 juin au palais de la Bourse de Lyon en cliquant sur ce lien.

Cet article [J-5 Lyon Tasting] Objectif Classement Unesco pour la Syrah du Rhône Nord est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire