J. de Villebois inaugure un nouveau chai en Val de Loire

La semaine dernière, un nouveau chai a été inauguré en Loir & Cher. Sous le vent mais presque sans pluie, plus de 200 personnes sont venues découvrir les installations qu’ont signées à la gloire du sauvignon blanc les architectes de l’agence bordelaise BPM pour la maison J. de Villebois. 

Il n’est pas fréquent qu’un bâtiment d’une telle ampleur soit construit en Val de Loire. C’est dire l’enthousiasme des invités à l’inauguration du nouveau chai de J. de Villebois à Chémery au cœur de l’appellation Touraine, au sud du département du Loir & Cher. Les amis, les clients, les vignerons partenaires, les entreprises qui ont pris part au projet, les élus qui l’ont encouragé, tous étaient heureux de découvrir les lieux en savourant une cuvée de Touraine blanc mise en magnum pour l’occasion, un rosé de pinot noir (IGP Val de Loire) ainsi qu’une nouvelle cuvée de bulles en méthode traditionnelle Collection 1180 qui sera commercialisée incessamment. 

Chai ergonomique 
Le chai monumental de 1 440 m2 se veut avant tout fonctionnel, avec ses 57 cuves inox, qui contiennent de 50 à 900 hl, pour un potentiel total de 20 000 hl en vinification et assemblage. Il a été pensé pour faciliter le travail des salariés en garantissant la qualité des vins, tout en réduisant au maximum l’impact environnemental. « Une architecture au service du process dans un respect RSE » résume l’œnologue Alberto Toneto qui a participé à la conception du projet depuis le début avec le directeur technique Patrice Merceron et Joost de Villebois. Arnaud Boulain, l’architecte directeur de l’agence bordelaise BPM (Lynch-Bages, Phélan-Ségur, Beychevelle…) est venu présenter le travail réalisé avec succès en moins de 18 mois !

©I. Bachelard

La lumière naturelle, le bois et le métal
L’élément le plus frappant du chai est sa luminosité. En effet, les ouvertures dans les murs et les puits de lumière en toiture sont en polycarbonate, un matériau qui laisse passer la lumière tout en restant isolant. La consommation d’électricité est réduite et le confort de travail des salariés est accru. Le bâtiment est totalement isolé en laine de roche afin de limiter les déperditions thermiques. Un système de « climatisation » naturelle mécanique a été mis en place avec la possibilité d’ouvrir les lanterneaux en hauteur la nuit pendant les périodes de chaleur.  Les cuves sont en inox poli-miroir pour faciliter le nettoyage et ainsi réduire la consommation en eau. Les sols sont carrelés et les pentes ont été dessinées pour faciliter le drainage de l’eau. Toutes les eaux utilisées sont collectées et traitées via une filière spécialisée, en attendant d’être traitées localement. Les systèmes d’éclairage projecteurs et LED ont été soigneusement conçus pour mettre en valeur la beauté des structures boisées chaudes qui équilibrent la masse des surfaces polies. 

Une entreprise familiale entre Pays-Bas et France 
Issus d’une vieille famille française implantée aux Pays-Bas depuis le 19e siècle, (où le V est devenu un W) Joost et Miguela de Willebois sont passionnés par la culture Française, la période médiévale et le Val de Loire. Avec leurs 4 fils, ils résident en Touraine depuis 1996 où ils sont tombés amoureux des sauvignons blancs de Loire. Après des expériences professionnelles aux quatre coins du monde, ils se consacrent désormais pleinement au rayonnement de J. de Villebois (Touraine, Sancerre, Pouilly-Fumé, Val de Loire) depuis leur demeure familiale tourangelle. « La construction de ce chai est la consécration de notre travail depuis que l’aventure Villebois a commencé en 2004. C’est une nouvelle page de notre histoire qui s’écrit et c’est l’aboutissement d’un travail acharné de 20 ans ! L’ambition d’élaborer des vins authentiques et élégants exige autant de temps, d’effort que d’humilité. » résume Joost de Willebois. 

Cet article J. de Villebois inaugure un nouveau chai en Val de Loire est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire