La Clape s’invite à Paris

Les vins de la Clape jouissent d’une histoire et d’une renommée rares dans le paysage viticole français, l’occasion pour Terre de Vins d’organiser une dégustation autour d’un cocktail déjeunatoire le 22 janvier à Paris, au Flora Danica.

On le savait, le Languedoc est la région viticole la plus ancienne de France et Narbonne en est le porte-étendard. Fondée par les grecs vers -600 puis agrandie en grand centre gallo-romain au IIème siècle Av-JC, la Narbonnaise démarre son aventure viticole sous l’Empire Romain. La Clape, massif protégé et terroir de l’actuelle AOC, n’était alors qu’une île à proximité de Narbonne. Grande capitale économique du XIIème au XVIème siècle, la ville a longtemps été un carrefour commercial où le vin circulait en abondance. De son port puis, plus tard, sur le Canal du Midi, le breuvage d’Héraclès de la Clape a toujours transité pour partir loin de ses terres natales.

Ce n’est que bien plus tard, après la plus grande crise viticole que la France ait connue, que les vins de La Clape ont repris en notoriété avec, dès 1945, la création d’un syndicat des producteurs et en 2015, la reconnaissance en appellation d’origine contrôlée communale par l’INAO.

Un grand terroir
“Tas de cailloux”, voici la traduction occitane de La Clape, un nom qui rappelle directement le terroir de l’ancienne île. Ancienne car autrefois entourée par les eaux, La Clape s’est depuis rattachée au continent. L’évolution du climat, et surtout les inondations annuelles de l’Aude ont charrié de nombreux alluvions pyrénéens qui ont progressivement comblé une mer peu profonde. Après avoir été rattachée intégralement au continent dès le XIVe siècle, ses forêts se sont alors largement déboisées, accentuant son érosion. Un « tas de cailloux » composée aujourd’hui d’une diversité de sols uniques et variés tels que la terre rouge au fer oxydé, des marnes grises ou jaunes et des grès rouges ou verts.

La Clape est marquée par de multiples vallons marneux très sinueux et limités par des versants aux pentes fortes et des falaises abruptes face à la grande bleue. Par son environnement et sa faune et flore exceptionnelles, le site est classé par le Conservatoire du littoral en 1973 et répertorié en zone Natura 2000 pour l’habitat et les oiseaux. Les vents, les embruns et la garrigue se retrouvent alors dans les vins. Les rouges, à base de grenache, de mourvèdre et de syrah, sont les vins majoritaires dans l’appellation. Amples et bien équilibrés, ils se caractérisent par un nez riche et complexe, aux arômes d’épices et de garrigue. Les blancs, marqués par des notes marines et iodées, sont souvent élaborés à base de bourboulenc, cépage également connu sous le nom de malvoisie. Des arômes floraux, tout en finesse et élégance, où l’on distingue parfois une note fraîche d’anis.

Des vins que vous aurez l’occasion de déguster au cours d’un free-tasting parisien suivi d’un cocktail déjeunatoire qui aura lieu le 22 janvier 2024 prochain à Flora Danica. Les places sont limitées !
Inscrivez-vous en cliquant ici.

Cet article La Clape s’invite à Paris est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire