La Colombelle et le nouveau chai Plaimont - Routes des vins

La Colombelle et le nouveau chai Plaimont

Tandis que la colombelle vient de fêter ses 30 ans d’existence, Plaimont a inauguré un tout nouveau chai expérimental à Saint-Mont (32)

« Le colombard chez nous n’a jamais été vendangé aussi tôt; on a du récolter avec 15 jours d’avance. On a commencé le 7 septembre, on avait fini le 18; d’habitude, c’est plutôt en octobre ». Olivier Bourdet-Pees, le directeur de Plaimont, n’en revient toujours pas. La Colombelle, cuvée emblématique de Côtes-de-Gascogne, qui vient de fêter ses 30 ans, profite heureusement de la bonne résistance du cépage. Habituellement associé à l’ugni blanc pour environ 20 %, il sera pour ce millésime seul en scène. « Malgré le gel, la grêle et surtout la sécheresse, il reste équilibré, frais et gourmand malgré une moindre acidité ».

Aux côtés de la cuvée L’Original (la plume mauve sur fond blanc – 7,10 €), on trouve comme chaque année l’édition limitée baptisée en 2022 Alegria (joie en gascon) avec une étiquette vintage haute en couleurs. Derrière une robe paille aux reflets vert plus soutenue que certains millésimes, le vin particulièrement aromatique se développe sur les fruits, jaunes, les agrumes et une note granny smith (8,90 €).

Le succès de Charmes de Colombelle (11 €) ne se dément pas non plus dans le secteur traditionnel. La cuvée peut même se targuer d’une hausse de 10 % des ventes en 2021. « Au vu de la tension sur le gros manseng qui a payé un lourd tribut aux aléas climatiques, on risque de rencontrer des difficultés d’approvisionnement » reconnait le directeur-œnologue. « Nous allons donc privilégier les clients historiques car on ne pourra pas répondre à de nouvelles demandes ». Surfant sur une palette de fruits exotiques, cet assemblage de colombard et petit manseng bénéficie également d’un nouvel habillage depuis l’an dernier.

Quant à la cuvée Io lancée il y a trois ans en Grande Distribution (6,80 €) – Pan pour le CHR, elle est travaillée de plus en plus sur un profil digeste (à 27 g de sucre vs 45 g pour les Charmes). Les rouges en revanche sont à la peine avec « une année catastrophique l’an dernier pour le merlot ». À telle enseigne que le Moonseng 2021, d’habitude élaboré à 80 % merlot et 20% manseng noir, est quasiment à 50-50 pour ce millésime.

Premières vendanges dans le chai expérimental

Plaimont a réalisé pour la première année ses vendanges dans le nouveau grand chai expérimental. Il a été construit au pied du Monastère de Saint- Mont (32) dans le cadre du plan France Relance pour un budget de près de 3 millions d’euros. Il doit permettre de réaliser pour moitié des mini-vinifications de 2 à 5 000 l. et pour l’autre moitié des micro-vinifications de 100 a 500 l., notamment à partir de cépages disparus (tel le Pédebernade 6 sauvegardé dans la vigne conservatoire de Sarragachies, et vinifié pour la première fois cet automne) « Ce nouveau chai nous oblige à réfléchir davantage, avec nos deux jeunes ingénieurs agro de Bordeaux et Toulouse, notamment à l’adéquation vignes et chais dans l’optique de baisser le niveau d’alcool naturellement ou sur l’abattement des résidus phytosanitaires au vignoble ».

Deux systèmes de lavage des raisins à l’entrée du chai sont actuellement en test. « Auparavant, on s’attachait à voir un état sanitaire parfait sur des vendanges manuelles mais on se privait de produits de contacts. S’ils peuvent être lavés ensuite, on peut les privilégier à la place des produits systémiques ». Un nouvel outil précieux pour faire face aux menaces de réchauffement climatique et pour avancer dans la viticulture durable.

Cet article La Colombelle et le nouveau chai Plaimont est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire