La Maison Bruno Paillard lance son Blanc de Blancs 2014, gourmandise artistique

Le dernier né de la Maison vient d’être présenté et se pare, comme ses glorieux aînés, d’une étiquette reproduisant une œuvre d’art créée pour l’occasion. Un hommage au monde de l’art né il y a plus de 40 ans. 

Le lieu n’était pas choisi au hasard. C’est au sein de la galerie parisienne Univer que le tout nouveau Blanc de Blancs 2014 (106€) était présenté par la Maison Bruno Paillard. Un lieu empreint de poésie, clair, lumineux, faisant écho parfaitement à ce champagne de très belle facture. Un choix en outre évident puisque c’est cette galerie qui accompagne l’artiste Monique Tello choisie pour imaginer l’œuvre qui orne toutes les bouteilles. Passée par les Beaux-Arts de Poitiers et d’Angoulême, elle imagine depuis un univers gracieux, protéiforme, audacieux où les techniques de création se mêlent pour explorer des territoires inconnus. Fascinés par son travail, Bruno Paillard et sa fille Alice lui ont commandé une œuvre sans autre direction qu’un mot : « gourmand ». Un adjectif en résonnance avec la nouvelle cuvée comme à chaque nouvel opus révélé. De son esprit fécond, Monique Tello a alors imaginé une toile faisant dialoguer papillons et chrysanthèmes dans un tourbillon de couleurs jouant le vert, le bleu l’orangé, le brun… Une gourmandise à la générosité nuancée. Le lien au champagne ne pouvait être mieux établi. A la dégustation, ce 100% chardonnay dosé à 3g/l et issu des grands crus d’Oger et du Mesnil-sur-Oger surprend par sa fraîcheur. Ses longues années de vieillissement sur lies l’ont teinté d’une patine délicate, le vin éclatant de jeunesse. Au nez, les notes citronnées, d’abricot, de tilleul s’acoquinent avec quelques élans exotiques (ananas) surprenants sur ce complexe millésime 2014. La bouche, aux bulles ciselées, révèle une acidité parfaitement intégrée ainsi qu’une salinité sapide typique de la Maison. Un vin suspendu, dirigé, à la gourmandise plus protestante que jésuite. 

Une collection d’art uniqueAvec cette nouvelle œuvre mise en lumière sur ce 2014, la Maison signe sa 28ème collaboration artistique depuis que Bruno Paillard avait lancé cette tradition avec le millésime 1974 qu’il avait alors sélectionné (l’homme n’avait alors pas encore créé sa propre Maison). A l’époque, c’est à un ami artiste corse, Toni Casalonga, qui illustra la cuvée, déjà en Blanc de Blancs sur le thème « Fête / Féminin ». Depuis, des artistes de France, d’Italie, d’Angleterre, de Chine, de Corée, du Japon, du Liban, d’Arménie et de Suède se sont succédés pour proposer leur vision du thème qui leur était imposé. Autant de toiles qui ont rejoint la collection de la Maison Bruno Paillard désormais exposée dans les chais. Des toiles, uniquement des toiles même lorsque les artistes étaient coutumiers d’autres supports de création. A peine ce 28ème opus dévoilé que déjà, Alice Paillard annonce la prochaine collaboration. Après la « Gourmandise », l’ « Elan » pour éclairer l’assemblage 2015 auquel l’artiste Gérard Titus-Carmel donnera sa singularité esthétique. Un amour de l’art sincère qui exprime peut-être mieux que des mots la sensibilité qui préside ici à la naissance de grands champagnes.

Cet article La Maison Bruno Paillard lance son Blanc de Blancs 2014, gourmandise artistique est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire