La Maison Gambert de la cave de Tain part en fumée - Routes des vins

La Maison Gambert de la cave de Tain part en fumée

La maison Gambert de la cave de Tain au coeur des vignes de l’Hermitage été ravagée par un incendie qui a détruit la toiture et le premier étage.

A l’heure où les vendanges commencent pour la cave de Tain (depuis le 22 août avec les blancs d’Hermitage et les premiers rouges de la plaine des Chassis en Crozes-Hermitage), la fin de l’été a été assombrie par l’incendie de la maison Gambert. Il s’est déclaré samedi dernier vers 19h avant le service du restaurant bistronomique et maîtrisé par les pompiers vers 21 h mais le toit a été entièrement détruit par les flammes ainsi que la salle de séminaire du premier étage.

Le fondateur de la cave, Louis Gambert de Loche, disparu en 1967, avait cédé sa maison de Tain l’Hermitage (26) au milieu des vignes de l’Hermitage à la coopérative dont il était le fondateur en 1933. Il y possédait d’ailleurs 6 hectares classés en Hermitage, également restés dans l’escarcelle de la cave. Le bâtiment avait été entièrement restauré en 2007 et un restaurant y avait été ouvert en février 2016, confié au chef Mathieu Chartron (qui officie également dans son restaurant de Saint-Donat-sur-L’Herbasse à une quinzaine de kilomètres, toujours dans la Drôme). Apparemment le restaurant n’a pas été touché mais les travaux de reconstruction nécessiteront sûrement de nombreux mois.

Cette belle maison de maître avec une jolie terrasse ombragée, d’une capacité d’une cinquantaine de personnes à l’intérieur, une centaine avec l’extérieur, accueillait aussi de nombreux événements de la cave.

©F. Hermine

Malgré ce coup dur, Olivier Ringler, le nouveau directeur commercial et marketing a néanmoins rappelé que la cave entendait plus que jamais rester dynamique « avec des investissements menés tambours battants depuis 2014. Environ 15 M€ sont prévus dans une nouvelle ligne d’embouteillage, opérationnelle fin 2023, dans une extension des espaces de stockage et de la cuverie pour développer les sélections parcellaires (une quinzaine) et les cuvées bio – la cave devrait produire de 30 à 35 % de vins bios d’ici 2025, et dans la Villa Caroubes en face de la cave. » Celle-ci située dans un joli parc arboré de 4000 m2 devrait être inaugurée à la fin de l’année avec deux salles de dégustation, une salle de séminaire de 200 m2 et un toit-terrasse bénéficiant d’une vue imprenable sur la colline de l’Hermitage. D’ici fin septembre, la cave de Tain ouvrira également une nouvelle boutique sur la Nationale 7 au centre-ville, face à la boutique Valrhona.

Cet article La Maison Gambert de la cave de Tain part en fumée est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire