La salve Bellefont-Belcier, Laroque, Clos de Sarpe, Grand Mayne, La Pointe…

Suivez la suite de la campagne des Primeurs 2023 avec toutes nos notes exclusives. Elles sont à retrouver avec les commentaires de la rédaction dans notre numéro Spécial Bordeaux Primeurs à paraître le 5 juin en kiosques et sur terredevins.com.

Le Grand Cru Classé de Saint-Émilion Bellefont-Belcier sort à 48,60 €, fort d’un 93-94 par la rédaction de Terre de vins : « Une touche de minéralité, de la fraîcheur et un profil aérien. On ressent le terroir calcaire et frais de Saint-Émilion. Les tanins sont crayeux, presque veloutés. L’élevage est un peu démonstratif, mais il conserve un bel équilibre et de la densité. L’aromatique se concentre sur les fruits noirs et l’eucalyptus rafraîchit la finale ». 94-95 pour l’autre cru des Vignobles K, le château Tour Saint Christophe qui se négocie à 35,10 € : « Un vin taillé pour une belle garde. La complexité de la confiture de cerises noires et la minéralité du silex forment le bouquet. La puissance des tanins l’emporte dans la dégustation et l’équilibre reste en tension. La finale se prolonge longuement sur des notes de tabac blond. » Non loin, le château qui monte, dirigé par David Suire, Laroque, se délivre à 28,50 € pour une note de 94-95 : « De l’amplitude, de l’intensité, un profil légèrement strict, on retrouve l’identité du terroir de Laroque dans cette matrice juteuse, pleine, tapissée de tanins grenus et crayeux. Le vin décline une puissance gainée, assez fougueuse, une palette de fruit « al dente », croquant et ferme, jusqu’à la finale, saline et serrée. » Autre star, le Clos de Sarpe qui sort à 55,80?€. 93-94 au compteur : « Le caractère puissant, capiteux et entêtant de la matrice calcaire de Clos de Sarpe se distingue une nouvelle fois. La matière est pleine, vigoureuse, irriguée par une puissance naturelle et une acidité qui garantissent à ce vin, suspendu à son terroir, un grand potentiel de garde. À acheter en primeur… et à attendre. » Deviennent également accessibles le Château Grand Mayne à 38,40?€, le Château Laroze à 25,20?€ et le Château Moulin du Cadet à 24,35?€. 

Pomerol, Fronsac et Pessac également au menu
Un 93-94 sur Pomerol avec le Château La Pointe qui s’affiche à 38,64?€ : « Nez d’une séduisante profondeur, annonciateur d’une belle maturité. Entre fruit à point et notes florales. En bouche, un jus tactile, très savoureux, bien équilibré entre crémeux et droiture. L’habit tannique est signé par un grain fin, accompagnant le vin sur la longueur, lui donnant un caractère salin, très digeste. Une réussite du millésime. » Sur les beaux terroirs de Fronsac, le canon-fronsac Canon Pécresse pour un 92-93 à 21?€ ! : « Finesse florale sur matelas crayeux, ce terroir affirme tout de suite son élégance feutrée. En bouche, un velouté frais, une jolie souplesse de la matière qui se déroule sur des tanins discrets. L’ensemble est traçant, jusqu’à la finale bien signée par le calcaire. C’est d’une jolie élégance et d’une grande buvabilité, sans renier le potentiel de garde. » Toujours sur Fronsac, le Moulin Haut-Laroque sort à 20,40?€. Enfin, un petit bijou en biodynamie de Pessac-Léognan avec le Château Haut-Bergey qui se vend à 21,60?€.

Cet article La salve Bellefont-Belcier, Laroque, Clos de Sarpe, Grand Mayne, La Pointe… est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire