L’alliance serre la vis 

A l’horizon du prochain classement de l’alliance des Crus Bourgeois du Médoc, les instances dirigeantes annoncent hausser le niveau d’exigence. 

Il sera publié en 2025. D’ici là, le prochain classement est somme toute suspendu à davantage encore de rigueur. C’est l’annonce faite par le Conseil d’Administration de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc ce mercredi 31 janvier 2024. C’est-à-dire ? « D’abord, un renforcement du critère environnemental avec une obligation de certification environnementale niveau 2 pour obtenir la classification Cru Bourgeois et une certification supplémentaire de niveau 2 & 3 pour l’obtention d’une mention Cru Bourgeois Supérieur et Cru Bourgeois Exceptionnel », explique le communiqué. Aussi, d’autres règles évoluent. En vue de la prochaine hiérarchie, chaque candidat devra désormais présenter son cru à la dégustation à l’aveugle, quel que soit le rang auquel il candidate et sans bénéficier d’antériorité. Tous les millésimes seront jugés ainsi, l’évaluation sera donc opérée sur les millésimes 2017 à 2022. Cette nouvelle exigence répond à une conjoncture difficile que l’Alliance veut commuer en un collectif plus resserré et une qualité des vins toujours plus haute : « Cette montée en exigence et le contexte économique engendrent mécaniquement une baisse attendue du nombre de participants. Une baisse quant au premier classement toutefois relative de 20% sur les volumes et les surfaces ; des chiffres encourageants et positifs dans un tel contexte économique. Cela retranscrit l’attachement et la confiance portés par les vignerons à leur marque collective ». Les Crus Bourgeois s’adaptent et anticipent, forts d’un classement révisable tous les cinq ans. Aujourd’hui, l’alliance compte 250 châteaux, soit 180 Crus Bourgeois, 56 Crus Bourgeois Supérieurs et 14 Crus Bourgeois Exceptionnels.  

Cet article L’alliance serre la vis  est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire