Languedoc : les clés du succès au domaine d’Aupilhac

700-domaine-aupilhac-vignes-vendanges
©aupilhac.net

La famille Fadat a le vin dans le sang et transmet sa passion avec rigueur et bienveillance à ses vignes qui le lui rendent bien. A la tête de cette exploitation phare du Languedoc, Sylvain Fadat réalise des vins empreints de finesse et de gourmandise. Focus sur ce vigneron qui a de l’énergie à revendre et un engouement à partager. Cap sur le domaine d’Aupilhac.

domaine-aupilhac antonin-bonnet.com Sylvain Fadat Désirée
Désirée et Sylvain Fadat ©antonin-bonnet.com Site aupilhac.net

Une famille de fadas de vin

Osons le dire : fada de vin, Sylvain Fadat l’est indéniablement ! C’est d’ailleurs un engouement génétique que la famille se transmet au fil des générations. De fait, son arrière-arrière-grand-père produisait déjà du vin à Aupilhac qu’il revendait aux quatre coins de l’Hexagone. Et, plus récemment, son père, qui n’en a pourtant pas fait son métier, bichonnait les quelques vignes dont lui et son épouse ont hérité de leur famille respective.

L’année 1989 marque un tournant dans la généalogie : voilà que Sylvain Fadat éprouve à son tour le symptôme de la passion du vin. Il monte aussitôt une exploitation de vignes et d’autres fruits et légumes à Montpeyroux, non loin de Montpellier. Trois ans plus tard, il change d’avis et se tourne exclusivement vers la viticulture. L’aventure peut enfin vraiment commencer. Pendant les quatre premières années, il vinifie dans des citernes de camion car sa cave est encore sans toiture. Entre temps, il acquiert et plante de nouvelles vignes. Enfin, en 1997, il créé une cave enterrée pour y placer ses barriques et ses foudres avant de construire un chai d’embouteillage et de stockage en 2000. Tout se met en place…

domaine-aupilhac vignes vert
©aupilhac.net

Des vignes entre mer et garrigue

Situées non loin de la mer (40 km), ses parcelles bénéficient du climat méditerranéen et de l’influence du plateau du Larzac qui les protège des trop grandes chaleurs estivales. Une partie des vignes est implantée sur des terrasses exposées au sud-ouest sur le lieu-dit d’Aupilhac. Mourvèdre et carignan y règnent en maîtres, accompagnés de syrah, de grenache et de cinsault. Non content de son travail, Sylvain désire s’agrandir et exploiter un terroir différent. Alors, en 1998, il se lance un nouveau pari et entreprend la culture d’un coteau à 350m d’altitude, abandonné depuis plus de 200 ans. Situé au cœur de la garrigue, ce lieu en forme d’amphithéâtre se nomme Les Cocalières. La syrah y domine, complétée par le mourvèdre et le grenache. Convaincu par cette acquisition, Sylvain Fadat a repris un peu plus bas, et plus récemment, 2.5 ha de cinsault en fermage utile à la production de sa cuvée Lou Maset.

domaine-aupilhac vinification
©aupilhac.net

Un domaine certifié en bio et en biodynamie

Quand on aime, on ne compte pas. Sylvain Fadat et sa femme Désirée qui l’a rejoint sur le domaine ne comptent donc ni leur temps, ni leur énergie et ne se simplifient pas la tâche en conduisant leurs vignes de façon biologique et biodynamique (certifiées ECOCERT et DEMETER). Car, selon le vigneron, « le travail à la vigne a beaucoup plus d’influence sur la qualité d’un vin que celui de la cave ». Ceci se concrétise entre autres par des labours réguliers qui permettent aux ceps de s’enraciner profondément pour y puiser la fraîcheur du sous-sol et les rendre plus résistants face aux sécheresses estivales. Par ailleurs, les grappes sont vendangées manuellement et sont triées. Leur maturité est très surveillée afin d’extraire facilement les arômes et la couleur et d’obtenir des tanins soyeux. Sur les jeunes vignes, Sylvain Fadat et son équipe procèdent à des vendanges en vert afin de d’éviter à la vigne de souffrir de la chaleur et de favoriser l’enracinement.

Les rouges sont éraflés et foulés puis transférés dans des cuves ouvertes en inox. Pendant la cuvaison, des remontages sont effectués. Les vins accomplissent leur fermentation malolactique et leur élevage en foudres et fûts avant d’être embouteillés sans filtration. Les blancs sont vendangés le matin pour éviter une oxydation du moût. La presse a lieu aussitôt les raisins arrivés au chai. Après un passage en cuve, les vins sont placés dans des fûts et foudres pour les fermentations et l’élevage. Le domaine travaille par gravité et avec les levures indigènes. Au cours de leur élevage, les différents fûts et foudres (les cépages sont élevés à part) sont dégustés régulièrement et différents assemblages sont testés. L’assemblage final a lieu en cuves. La mise en bouteille a lieu dans le respect du rythme lunaire.

domaine-aupilhac cave futs oeuf cuverie
©aupilhac.net

Toutes ces années de dur labeur et de paris risqués sont récompensées à la dégustation. Les vins sont empreints de finesse et de gourmandise. Il nous est difficile de ne pas vibrer à l’évocation de leur belle (et délicieuse) longueur en bouche. Alors, oui, le domaine d’Aupilhac est désormais, et sans conteste, une référence de l’appellation à ne manquer.

Tous les vins du domaine d’Aupilhac actuellement en vente sur iDealwine

Les blancs

  • Vin de France Cuvée Aupilhac : Un joli blanc sudiste aux arômes floraux et fruités et à la bouche à la fois fraîche et glycérinée. Idéal avec des poissons grillés. 
  • Languedoc – Montpeyroux La Boda : Un languedoc alliant la fraîcheur du terroir à une certaine puissance, une race et une harmonie intéressantes.
domaine-aupilhac-bouteilles-boda-languedoc
©aupilhac.net

Les rouges

  • Vin de France Le Carignan : Un vin de référence du Languedoc qui reposera aisément une dizaine voire une vingtaine d’années en cave. 
  • Vin de France Le Cinsault : Un pur cinsault d’une grande gourmandise issu des coteaux languedociens.
  • Coteaux du Languedoc Lou Maset : L’archétype du languedoc « de soif », fruité, frais et gouleyant, à déguster dans sa jeunesse, entre amis et autour de charcuteries.
  • Languedoc – Montpeyroux Les Cocalières : Issu d’un terroir situé en altitude et exposé vers le nord, ce vin sudiste et biodynamique témoigne d’une belle fraîcheur.
  • Languedoc – Montpeyroux Le Clos : Rien n’arrête Sylvain Fadat dans sa quête d’absolu : la culture est biodynamique et, pourtant, le terroir de marnes est réputé difficile à entretenir. Un grand vin de garde y voit le jour.
  • Languedoc – Montpeyroux Cuvée Aupilhac : Un vin de garde intense, résolument sudiste, néanmoins animé par une grande fraîcheur.
  • Languedoc – Montpeyroux La Boda : Un languedoc alliant la fraîcheur du terroir à une certaine puissance, une race et une harmonie intéressantes.
domaine-aupilhac vignes automne
©aupilhac.net

Domaine d’Aupilhac : ce qu’en pensent les guides

Généreux comme lui, les vins de Sylvain Fadat vont désormais vers plus de fraîcheur et d’élégance que par le passé. En haut de gamme, le-clos, la-boda et les-cocalières rouge dominent la gamme de rouges de leur intensité et de leur finesse de tannins. Splendide Cocalières blanc 2023 à ne pas rater.

Bettane et Desseauve : 3 étoiles / 5

L’énergie déployée, le respect de l’environnement, la justesse des vins, ne peuvent qu’être salués. Sylvain Fadat, accompagné de son épouse Désirée depuis 2000, est incontestablement une figure de proue du renouveau de la région.

La Revue du vin de France : 2 étoiles / 3

 En savoir plus ? Lire : Languedoc | Notre guide des vins

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire