Laurent-Perrier, première maison à recevoir un Royal Warrant de Charles III

Laurent-Perrier ou le choix du roi ! C’est un bel honneur qui a été attribué à la Maison Laurent-Perrier, celui d’être la première Maison de champagne à recevoir le fameux Royal Warrant récompensant les fournisseurs officiels de sa majesté Charles III, successeur d’Elisabeth II. Une tradition qui remonte au XVIIIe siècle, et qui permettra à la marque d’apposer à ses flacons le cachet « by appointment to His Majesty the king ».

Vin des rois, roi des vins, le champagne est depuis longtemps l’un des nectars chéris par la cour royale d’Angleterre. Davantage encore que les différents concours et prix décernés par les journalistes experts, le fameux « Royal Warrant » est arboré comme la plus belle référence. Sous le règne d’Elisabeth II, seule une petite dizaine de marques pouvait se targuer de son obtention. Depuis son décès et le couronnement de son fils Charles III, comme à chaque succession, cette liste est revue. La Maison Laurent-Perrier est la première à se voir décerner ce statut de fournisseur officiel. Sans doute l’identité de la marque épouse-t-elle à merveille ce mélange d’attachement au respect des traditions et de soif d’innovations propre au nouveau monarque. Fondée en 1812 et dirigée depuis 1948 par la famille Nonancourt, Laurent-Perrier fait partie de ces grandes maisons statutaires et historiques, qui ont su en même temps revisiter les codes. N’est-elle pas à l’origine des premiers Bruts natures en Champagne ? N’a-t-elle pas créé la première cuvée spéciale fondée sur le principe des multi-millésimes ? C’est-elle enfin qui a repositionné la catégorie des champagnes rosés parmi les grands vins alors qu’il s’agissait autrefois d’un sous-genre un peu méprisé au sein de l’appellation. 

Le roi Charles, on le sait, est très soucieux d’écologie. Un sujet sur lequel il s’est même montré très avant-gardiste et dont il a fait sa cause privilégiée depuis cinquante ans, consacrant à l’environnement l’un de ses tout premiers discours à l’âge de 21 ans à Cardiff en 1971, alors qu’il était encore étudiant. Cette obsession lui valut dans les premiers temps quelques railleries. Comme à tous les précurseurs… En certaines occasions, il n’a pas hésité, brisant son devoir de réserve, à se placer en porte à faux avec le gouvernement, comme lorsqu’il l’a interpelé publiquement au sujet du déversement des eaux usées dans la mer. Le prince ne se payait pas que de mots, il a agi, notamment sur sa propriété de Gloucestershire convertie en 1985 à l’agriculture durable. Là-encore, la nomination de Laurent-Perrier ne trahit pas cet engagement, le domaine de la Maison étant certifié Viticulture durable en Champagne et Haute Valeur Environnementale Niveau 3. On notera d’ailleurs que ce critère avait valu à la marque de détenir depuis 1998 le Royal Warrant décerné par le Prince de Galles. Une distinction moins connue mais peut-être encore plus difficile à obtenir puisqu’à la différence du Royal Warrant de la Reine, ce brevet n’était décerné qu’à une seule maison dans chaque catégorie de produits.

En réalité, la relation entre le prince Charles et la famille est ancienne. En 1979, le prince Charles était venu en personne visiter le Domaine, comme en témoignent Alexandra et Stéphanie de Nonancourt : « Chez Laurent-Perrier, nous sommes profondément honorés de recevoir le Royal Warrant de Sa Majesté le Roi. Cette distinction confirme une relation de longue date avec Sa Majesté, qui a débuté lorsqu’elle a visité en 1979, sur invitation de notre père, nos caves à Tours-sur-Marne, accompagnée de Lord Mountbatten ». On se souviendra enfin qu’en 2018, lors d’un dîner organisé par le Prince au Palais de Buckingham, Alexandra Pereyre de Nonancourt avait présenté au Prince de Galles une édition spéciale de La Cuvée (le brut sans année de la maison) arborant une étiquette dédiée à son 70ème anniversaire.


Le champagne Laurent-Perrier sera présent à Champagne Tasting au Palais Brongniart le 25 mai prochain où il présentera une master classe de 14h30 à 15h15 : 
Les cuvées dégustées avec Constance Delaire, œnologue ambassadrice de la maison
Laurent Perrier Blanc de blancs Brut Nature
Laurent Perrier Brut Millésimé 2012
Laurent Perrier Grand siècle Itération N°26

Cet article Laurent-Perrier, première maison à recevoir un Royal Warrant de Charles III est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire