Le Domaine de Montbourgeau | la belle Étoile du Jura

Image du village d'Arbois - Jura - iDealwine

Immersion au centre de l’appellation la plus discrète du Jura. Les terroirs si particuliers de l’Etoile sont travaillés par César Deriaux, propriétaire du domaine de Montbourgeau. Appel, rencontre et dégustation, on vous raconte tout sur cette propriété familiale au savoir-faire centenaire.

Des débuts de polyculture

En 1920, Victor Gros acquiert la maison de maître et les terres du château de Montbourgeau. La propriété d’une vingtaine d’hectares de prés et de forêts est alors un lieu de polyculture qui comprend un élevage de vache et une petite exploitation viticole. Si Victor commence alors à vinifier et à commercialiser quelques cols, la vigne n’est pas sa principale activité. 

Au milieu des années 1950, Jean prend la relève de son père et développe l’espace de vinification du domaine en créant notamment une cuverie, qui sera l’œuvre que l’on retiendra de son passage à la tête de l’exploitation. Celui-ci en profite pour agrandir le vignoble jusqu’à cinq hectares, plantés de chardonnay et de savagnin, en maintenant l’activité de polyculture en parallèle.

La vigne prend le large

En 1986, c’est au tour de Nicole Deriaux de reprendre les rênes de l’exploitation. Elle continue de parfaire les caves situées au sein de la bâtisse du XVIIIème siècle et de développer le travail de la vigne. Diplômée d’études œnologiques, elle mise tout sur l’activité viticole en plantant de nouvelles parcelles, menant le domaine à sept hectares de vignes. Dans les années 2000, elle est le premier membre de sa famille à exporter ses vins à l’étranger, notamment et grâce à un coup de pouce du prodige jurassien Jacques Puffeney, outre-Atlantique, aux Etats-Unis et au Canada, mais aussi en Angleterre et en Italie. Nicole Deriaux se lance également dans la vinification de vins jaunes, ce breuvage incontournable de la région jurassienne.

En 2016, la quatrième génération fait son apparition avec César Deriaux, jeune diplômé d’un BTS Œnologie à Beaune, accompagné de son frère, Baptiste. Nouvelle cuverie, nouvelles parcelles, les jeunes hommes ont des rêves plein la tête. Ils sont épaulés par leur mère, Nicole, pour ajouter trois hectares de plus à leur propriété, destinés à la production de crémant.

Vignes - Jura- iDealwine

Un terroir particulier

À 150 mètres à vol d’oiseau des chais, se trouvent les 11 hectares de vignes séparés en 11 parcelles, plantées de chardonnay, savagnin, trousseau et poulsard à une altitude moyenne de 250 mètres. Connaissez-vous les sols si particuliers de l’appellation L’Etoile ? La marne grise, roche sédimentaire associant calcaire et argile, a un “effet éponge” qu’il faut prendre en compte pour effectuer le ramassage des raisins au bon moment. Ainsi, par téléphone, César ne me racontait pas des salades en expliquant que les vendanges ne sont pas une mince affaire.

La famille Deriaux travaille dans le respect de ses terres si singulières avec un enherbement favorisé sur les pentes de l’appellation. Le terroir est respecté, étudié et soigné. Les vendanges se font à la main en commençant par la récolte pour le crémant puis de celle pour le vin de paille et enfin parcelles par parcelles pour tous les autres nectars de la gamme.

Concernant la vinification, le domaine de Montbourgeau tient à associer technique et respect du fruit. Les vins sont vinifiés en parcellaire et sont élevés avec une grande attention, en foudre de 500 à 600 litres pendant 18 mois, et depuis 2017 les rouges ne sont plus filtrés.

L’Étoile montante de l’appellation 

La famille travaillait selon les méthodes biologiques depuis 2019 sans pour autant chercher la conversion, mais a finalement passé le pas en 2022 pour des soucis de commercialisation. Désormais, il faut attendre quatre ans pour acquérir le fameux petit label vert sur leurs étiquettes.

En 2023, César et Baptiste ont encore amélioré les chais, imaginant notamment une cuverie enterrée. Passionné par le savoir-faire de sa famille et par la biodiversité, César est attiré par la grande liberté qu’il trouve dans son métier de vigneron. Plusieurs projets l’animent pour l’avenir, notamment l’achat de jolis coteaux dont il garde encore le secret.

Cesar Deriaux - Domaine de Montbourgeau - iDealwine - Vin

Ma rencontre avec César

J’ai eu la chance de rencontrer César Deriaux à une soirée dégustation au Poinçon, à Paris. Un homme calme, respectueux et souriant. À l’image de ses vins, il est appliqué et délicat. Pendant cette soirée mémorable, il m’a fait déguster :

  • Montmorain : Une robe d’un jaune vif avec des reflets dorés. Le nez se caractérise par des notes hespéridées, mais aussi d’amandes et de pêche. En bouche, les agrumes prennent le dessus avec une légère acidité. La finale est longue avec une saveur d’amande agréable. Ce vin issu d’un assemblage de cinq parcelles et élevé 18 mois en foudres et est très bien travaillé.
  • Les Budes 2021 : ce 100% savagnin présente une robe élégante avec un jaune tendant vers le doré. Le nez est typique du Jura avec un bel arôme de noix. En bouche, l’acidité est agréable avec des notes d’agrumes notamment de citron. Ce vin est donc bien équilibré, avec une belle longueur. 

Des bouteilles parfaites pour rejoindre les étoiles…

Ce qu’en disent les guides

Note de La RVF 1*

Encore trop méconnue, l’appellation L’Étoile peut donner naissance à des expressions d’une grande finesse, pourvu que le producteur fasse preuve de tact et de sensibilité. Nicole Deriaux, aidée par son fils César, possède sans aucun doute ces qualités. Nous apprécions particulièrement le style du domaine, sans frou-frou, prétention déplacée ni artifice, offrant des vins droits et intenses qui s’inscrivent sans aucun passéisme dans la meilleure tradition jurassienne. Ce travail attentif et discret mérite davantage de reconnaissance et toute l’attention des aficionados du Jura. L’étoile est solidement accrochée.

Note de Bettane et Desseauve 2*

César a introduit des moutons sur l’exploitation et semble sensible à ces questions. Il a déjà infléchi le style de certaines cuvées en travaillant sur les lies et la réduction. Une nouvelle cuverie est aussi sortie de terre. Elle devrait permettre au domaine de continuer à progresser significativement.

Retrouvez notre sélection du domaine de Montbourgeau sur iDealwine

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire