Le mouton à suivre

Il y a trois M dans ce Dommmaine des M : Fabien Moinier, Jean Mouton et Jean-Pierre Marre. Trois hommes assez déterminés pour signer leurs premiers vins. 

C’est une histoire de copains. Fabien a été maître de chai dans différentes caves coopératives et rêve de faire son vin, Jean est viticulteur sur l’AOC Vinsobres et Jean-Pierre est prêt à transmettre ses vignes, situées à Vaison-la-Romaine. Les voici associés en 2022, avec une cave en état de marche et un vignoble vieillissant mais bien tenu. Les deux jeunes vignerons ont étudié le parcellaire et compris que le terroir sableux serait propice à des vins frais et fruités. Ils entament la conversion AB.
Le premier millésime sert de test pour un rosé et un rouge. Essai concluant mais Fabien et Jean sont exigeants. Ils taillent différemment, tombent des raisins et se concentrent sur deux styles de vin rouge, tout en chouchoutant le demi hectare de blanc. La cave est équipée d’un groupe de froid et la cuverie est assez grande pour vinifier en parcellaire. 
La commercialisation débute sur la zone de chalandise, autour de Vaison-la-Romaine. Les restaurateurs jouent le jeu, le réseau s’active. Enthousiastes, les M se positionnent sur les petits salons régionaux et vont créer des animations estivales dans leur cave. La clientèle va sûrement suivre ce mouton. 

Terre de vins à déguster le millésime 2023
Côtes du Rhône rosé (9€). Un assemblage de grenache, syrah et carignan, mixant pressurage et saignée. Sa robe est rosée tendre, aux arômes fleuris et amyliques. L’attaque est franche sur une belle acidité et une finale à l’amertume sympathique. 

Côtes du Rhône blanc (9€). Grenache et clairette expriment la richesse des fleurs et des fruits blancs où dominent la pêche, l’abricot et un léger miellé. La bouche, moins exubérante, joue la carte du citron vert sans agression. Il y a de la gourmandise, de la finesse, de la longueur, dans un juste équilibre. 

Côtes du Rhône rouge (9€). Un joli fruité, légèrement floral et épicé pour ce duo grenache-syrah. Même sensation en bouche, sur la fraîcheur, la légèreté, dans un paysage de violette.

Côtes du Rhône rouge (11€). Le carignan a rejoint le grenache et la syrah, pour une version plus corsée. Mûre et cassis dominent avec un bâton de réglisse et un voile de tapenade. Un beau potentiel qui va se révéler avec un peu d’âge.
Instagram : Dommmaine_des_M

Fabien Moinier ©MP Delpeuch

Cet article Le mouton à suivre est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire